Habib Thiam : L’homme d’Etat (1DVD) PDF

Il a également contribué à faire entendre la voix du Sénégal dans le monde, grâce à une diplomatie efficace et des participations habib Thiam : L’homme d’Etat (1DVD) PDF aux grandes rencontres internationales. Il aura, en outre, beaucoup œuvré pour une plus grande unité entre les États africains, par le biais d’une coopération plus vive. Après des réformes internes importantes, il leur donnera une meilleure visibilité et une reconnaissance internationale, grâce à une action politico-diplomatique affirmée et une mise en avant des réseaux associatifs francophones. Originaire de Louga, Abdou Diouf fils de postier, est très tôt envoyé chez sa grand-mère à Saint-Louis.


Ce livre porte sur le Sénégal visité par deux plumes qui se font l’écho d’une voix, celle d’Habib Thiam, ancien Premier ministre du Sénégal (…) Nous avons cheminé ensemble dans la vie, à l’Ecole, dans les administrations, jusqu’aux sommets de l’Etat. De Paris, après études et stages de formation, nous avions ensemble pris le chemin du retour, répondant à l’appel de la mère patrie. Il était déjà au gouvernement, au lendemain des regrettables événements de 1962. Il était aussi à mes côtés quand le Président Léopold Sédar Senghor m’a nommé Premier ministre. Il fut à deux reprises mon Premier ministre, non parce qu’il était mon ami mais parce que son expérience et son sens politique aigu, sa formation et son parcours, sa passion pour le pays et la confiance que je plaçais en lui, le désignaient tout naturellement pour m’accompagner et m’épauler dans la lourde tâche qui était la mienne à la tête de l’Etat du Sénégal. Ce livre est un voyage dans l’histoire de notre jeune République (…) Ici, l’odyssée s’effectue par un fil conducteur déroulé dans le labyrinthe de la politique, sous l’oeil avisé d’un homme qui sait de quoi il parle. Un double regard, d’intériorité et d’extériorité, selon qu’il est aux affaires ou en dehors, mais toujours sous le sceau incontestable de la légitimité du regard et de la parole, je veux dire un regard lucide et une parole responsable.

Vers l’âge de 5 ans, Abdou Diouf suit des cours d’instruction religieuse à l’école coranique. Durant ces années, il s’implique dans le monde associatif. La même année, il réussit le concours de l’École nationale de la France d’outre-mer de Paris. Envisageant une carrière dans les finances publiques, il effectue un stage au ministère des Finances.

Abdou Diouf démissionne de la fonction publique française et rentre à Dakar afin de se mettre à la disposition du nouvel État. Il commence sa carrière dans différents cabinets ministériels. Il occupe très tôt de hautes fonctions administratives au Sénégal. En 1968, à la suite de la réélection de Léopold Sédar Senghor, Abdou Diouf est nommé ministre du Plan et de l’Industrie. Il est chargé de piloter la réalisation du troisième plan mis en place par la République du Sénégal.

Cela comprend l’industrie, l’agriculture, les infrastructures, l’éducation. C’est à cette époque que sont mises en place les négociations avec le Canada, comme partenaire, pour la création d’une École polytechnique à Thiès. En 1970, à la suite d’une révision constitutionnelle, la fonction de Premier ministre est créée et Abdou Diouf y est nommé à 35 ans, poste qu’il occupera pendant 10 ans. En effet, la Constitution sénégalaise prévoyait que le Premier ministre termine le mandat présidentiel jusqu’à la prochaine élection en cas de vacance du pouvoir.