Histoire de L’Ancienne Universite de Grenoble (1839) PDF

La morphologie urbaine de Grenoble peut être définie comme l’ensemble des formes que histoire de L’Ancienne Universite de Grenoble (1839) PDF la ville ou son agglomération sous la double influence de son site géographique et de l’histoire de son développement. Isère, et d’un torrent, le Drac. Les installations humaines se sont longtemps limitées à un petit groupement de maisons, bâties sur un léger tertre en rive gauche de l’Isère à son point le plus aisément franchissable, et à des villages installés à l’abri des inondations sur les coteaux des trois massifs.


Leopold is delighted to publish this classic book as part of our extensive Classic Library collection. Many of the books in our collection have been out of print for decades, and therefore have not been accessible to the general public. The aim of our publishing program is to facilitate rapid access to this vast reservoir of literature, and our view is that this is a significant literary work, which deserves to be brought back into print after many decades. The contents of the vast majority of titles in the Classic Library have been scanned from the original works. To ensure a high quality product, each title has been meticulously hand curated by our staff. This means that we have checked every single page in every title, making it highly unlikely that any material imperfections – such as poor picture quality, blurred or missing text – remain. When our staff observed such imperfections in the original work, these have either been repaired, or the title has been excluded from the Leopold Classic Library catalogue. As part of our on-going commitment to delivering value to the reader, within the book we have also provided you with a link to a website, where you may download a digital version of this work for free. Our philosophy has been guided by a desire to provide the reader with a book that is as close as possible to ownership of the original work. We hope that you will enjoy this wonderful classic work, and that for you it becomes an enriching experience. If you would like to learn more about the Leopold Classic Library collection please visit our website at www.leopoldclassiclibrary.com

Le reste de la plaine, soumise aux inondations fréquentes de l’un ou l’autre des cours d’eau, se partageait entre marais, cultures et maigres pâturages. Quelques extensions, de faible ampleur, n’ont guère changé la morphologie de la ville intra-muros, même si son aspect architectural a accompagné le renouvellement de ses bâtiments. 20 000 habitants, serré dans son enceinte au pied de la Chartreuse, et des villages, dont le plus peuplé atteint à peine 2 000 habitants, villages reliés à la ville par des chemins qui deviendront, presque inchangés, les grands axes de l’agglomération, au moins jusqu’à la seconde guerre mondiale. On distingue la vieille ville et les fortifications réalisées par Haxo au sein desquelles se développe la nouvelle ville. En 1864 : extension Haxo et arrivée du chemin de fer. Grenoble, puis de l’agglomération va se transformer profondément.

1882 : les fortifications et le quartier Berriat à gauche. Berriat, quartier d’ateliers et d’habitat ouvrier hors les murs, situé le long d’un réseau de voies résultant autant du parcellaire que d’un essai de tracé régulier. La physionomie architecturale de ce nouveau quartier, faite de bâtiments utilitaires modestes voire précaires, tranche autant sur celle de la vieille ville que sur celle du quartier de la préfecture. Grenoble est une ville frontière considérée comme une place forte, et ce sont les fortifications qui sont en partie déplacées après la guerre de 1870. De ce fait, l’espace occupé par l’ancienne enceinte Ouest devint disponible. Deux boulevards orientés nord-sud sont créés, le boulevard Gambetta et le boulevard de Bonne qui prendra plus tard les noms d’Édouard Rey et d’Agutte-Sembat.