Histoire de la cathédrale de Cambrai PDF

En compensation il voulut recréer dans sa ville épiscopale, aussi fidèlement que possible, les lieux du pèlerinage de Jérusalem. Liébert fit construire à quelque distance un monastère de bénédictins, avec une église sur le plan de celle du Saint-Sépulcre de Jérusalem, composée d’une nef rectangulaire histoire de la cathédrale de Cambrai PDF aux moines à laquelle était accolée un édifice circulaire destiné aux pèlerins.


Cette première église fut remaniée ou reconstruite à de nombreuses reprises : elle fut d’abord réparée après un incendie en 1145. Liébert par une construction de plan cruciforme classique. En 1498 un autre abbé, Guillaume Courtois, la fit rebâtir et agrandir. C’est en 1695, l’année même où François Fénelon devint archevêque de Cambrai, que l’abbé du Saint-Sépulcre Louis de Marbaix décida de reconstruire le chœur. Cambrai ayant été annexé à la France par le traité de Nimègue de 1678, l’influence française se faisait désormais sentir dans l’architecture civile et religieuse. Contrairement à la plupart des édifices religieux de Cambrai, l’église du Saint-Sépulcre réussit à traverser intacte les troubles révolutionnaires. Cette gravure de 1810 intitulée  Les formes acerbes  montre Joseph Le Bon, debout sur les corps de ses victimes entre les guillotines d’Arras et de Cambrai et s’abreuvant de leur sang dans deux calices.

Le 17 avril 1789 les députés des trois ordres du Cambrésis s’assemblent dans l’église abbatiale. Le 13 février 1790 l’assemblée nationale adopte le décret sur le clergé régulier : les religieux sont  libérés , les biens confisqués. Le clocher, lézardé, doit être démoli en 1792. En janvier 1794 l’abbaye est transformée en hôpital de galeux. L’église est finalement vendue comme bien national au marchand Blanquart de Saint-Quentin.