Histoire des présidents de la République de Louis-Napoléon à Vincent Auriol. Présence de l’histoire PDF

Député de 1885 à 1920, il histoire des présidents de la République de Louis-Napoléon à Vincent Auriol. Présence de l’histoire PDF la fonction de président de la Chambre des députés à deux reprises, de 1898 à 1902 et de 1912 à 1920. Il devient président de la République en 1920, mais doit démissionner quelques mois après pour raisons de santé mentale. L’année suivante, il est élu sénateur et le reste jusqu’à sa mort.


Paul Deschanel est également un homme de lettres, auteur de plusieurs ouvrages sur les questions sociales. Son prestige et son talent littéraire lui valent d’être élu à l’Académie française en 1899. Paul Deschanel devient dès sa naissance un symbole, la preuve que les idéaux républicains survivent à l’exil. Edgar Quinet s’exclame :  Puisse-t-il voir bientôt la terre promise !

Il est vénéré par son père qui croit entendre des références à la culture grecque ou latine dans les babillements de son enfant. On compte le temps d’une autre manière qu’auparavant. Toutes ces heures et toutes ces années, vous ne croyez plus qu’elles vous font vieillir, vous croyez qu’elles le font grandir. D’ailleurs, vous ne vieillissez plus, au contraire, vous rajeunissez, l’enfant vous ôte les années qu’il vous prend. En 1859, à la suite de l’amnistie promulguée par Napoléon III, la famille Deschanel revient à Paris et loge au 34 rue de Penthièvre.

L’enfant voue un véritable culte à ses parents malgré la sévérité et l’exigence de son père. Ce dernier déchire et renvoie les lettres de son fils dès qu’elles contiennent des fautes d’orthographe. C’est en 4e que Paul Deschanel change d’attitude : son parcours scolaire devient brillant, comme s’il avait accepté les leçons et l’extrême rigueur de son père. Rabelais, c’est le burlesque et le philosophique, un mélange d’obscénités dignes d’Aristophane et de beautés que Platon n’eut point reniées, qui tantôt s’élève au sommet de la morale la plus haute et tantôt s’abaisse aux bouffonneries les plus grossières. Rabelais met toujours la vérité en face de son erreur. En 1901, il épouse Germaine Brice de Vièle. Sa carrière politique commence alors que les républicains décident de nommer dans tout le pays de nouveaux fonctionnaires pour limiter le risque de crise politique.

Il est élu, en 1895, conseiller général d’Eure-et-Loir, puis réélu sans interruption jusqu’en 1919. Chambre des députés en 1898, il est battu quatre ans plus tard, en 1902, par Léon Bourgeois. Ses premiers pas se font sous l’influence majeure de son père. Sa nomination en tant que sous-préfet est directement liée à l’action politique passée de son père. On constate également qu’il prolonge les idées de ce dernier et que son idéologie est fortement empreinte des convictions paternelles. Paul Deschanel publie plusieurs ouvrages sur la politique extérieure de la France, où il préconise des solutions aux conflits coloniaux du temps : La Question du Tonkin en 1883, La Politique française en Océanie à propos du canal de Panama en 1884 et Les Intérêts français dans l’Océan Pacifique en 1888.