Histoire du plus grand quotidien de la 3e République : le Petit Parisien, 1876-1944 ( tomes 1 et 2 ) PDF

Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. Histoire du plus grand quotidien de la 3e République : le Petit Parisien, 1876-1944 ( tomes 1 et 2 ) PDF confluent Meuse-et-Sambre, avec le Parlement de Wallonie dominé par la Citadelle.


Situation de la ville au sein de l’arrondissement et de la province de Namur. Occupé dès le Néolithique, le confluent de la Sambre et de la Meuse a vu naître la cité romaine au début de notre ère. Localisation de la section de Namur dans la commune. L’ensemble du territoire de Namur relève du bassin de la Meuse, laquelle traverse la commune en s’écoulant du sud vers le nord. La Sambre paresse quant à elle dans des plaines au relief plus faiblement marqué, y décrivant de larges boucles. Un plan-relief de la ville de Namur a été établi entre 1747 et 1750 par l’ingénieur Larcher d’Aubencourt.

Une copie récente de taille réduite se trouve au musée d’archéologie de la ville de Namur. Namur jouit globalement d’un climat tempéré d’influence océanique. Si l’occupation de l’espace tend aujourd’hui à se densifier, l’urbanisation namuroise a connu deux grandes formes dominantes. Les fouilles archéologiques menées dans le centre-ville et sur les plateaux environnants ont précisé le développement historique de la cité, centré sur le Grognon.

La position de Namur peut être qualifiée de stratégique, compte tenu de son histoire, de son environnement naturel et des infrastructures de communication. Sambre s’y jette dans la Meuse, faisant de Namur un point de passage entre la mer du Nord, le bassin du Rhin et celui de la Seine. Namur se situe également au croisement de lignes ferroviaires, reliant, selon un axe nord-sud, Bruxelles et Anvers au Grand-Duché du Luxembourg. Autrefois, Namur disposait de lignes de tram, reliant le centre et la périphérie de la ville. Toutes les lignes ont été démantelées dans les années 1950 et 1960, au profit du trafic automobile.

De nombreuses lignes de bus urbaines et périurbaines convergent vers la gare. Le pont de Jambes, au-dessus de la Meuse, relie le quartier Notre-Dame à Jambes depuis les Temps Modernes, à peu de distance du pont médiéval. Le pont des Ardennes enjambe la Meuse et relie le faubourg Saint-Nicolas, en rive gauche, au quartier administratif de Jambes, autour du rond-point Joséphine Charlotte, en rive droite. Le pont de la Libération traverse la Sambre et relie Namur à Salzinnes, à proximité du parc Louise-Marie. Le pont de l’Évêché, face à celui-ci, enjambe la Sambre et relie Namur au pied de la Citadelle.

Le pont du Musée appelé aussi pont de la Sambre, au pied de l’ancienne halle al’Chair, se situe à l’aplomb d’un gué fréquenté dès l’époque romaine, ainsi qu’en attestent de nombreuses monnaies retrouvées dans le cours de la Sambre. Le pont de France, dernier pont traversant la Sambre, relie Namur à la pointe du Grognon. Le pont des Ardennes vu de nuit depuis la citadelle. Le pont de France au pied de la Citadelle et face au Grognon. La Meuse, le pont de Jambes et la citadelle. D’or au lion de sable, armé, lampassé et couronné de gueules. Blason de la Ville de Namur.

En 1190, Philippe le Noble hérite du comté de Namur. En 1216, les Courtenay succèdent à la maison de Hainaut. Leur blason est d’or à trois tourteaux de gueules. Ville, étant visible sur la bannière flottant au beffroi, symbole de liberté communale. Le contre-sceau reste d’or au lion de sable, armé et lampassé de gueules.