Histoire Medicale Et Philosophique de La Femme Consideree Dans Toutes Les Epoques Principales de Sa Vie…… PDF

Une réorganisation et une clarification du contenu paraissent nécessaires. Si ce bandeau n’histoire Medicale Et Philosophique de La Femme Consideree Dans Toutes Les Epoques Principales de Sa Vie…… PDF plus pertinent, retirez-le.


Ces listes gagneraient à être introduites par une partie rédigée et sourcée, de façon à bien resituer les différents items. Homme de Vitruve, par Léonard de Vinci. Elle constitue jusqu’au XIXe siècle une branche du savoir philosophique, mais avec la naissance des sciences sociales le terme change de sens pour désigner essentiellement la nouvelle science. Anthropologie et ethnologie nomment la même discipline. Historiquement, ces deux termes ont désigné des concepts différents : l’anthropologie était une science de la nature et l’ethnologie concernait le classement culturel puis  l’analyse comparée des mœurs et des institutions des sociétés traditionnelles . Historiquement en France, jusque dans les années 1950, l’ethnologie s’occupait des sociétés primitives et on parlait d’anthropologie physique.

L’anthropologie se distingue de la sociologie dont l’objet n’est pas spécifiquement l’homme, mais les sociétés et les communautés, aussi bien humaines qu’animales. L’anthropologie américaine attache beaucoup d’importance aux aspects culturels des langues et des modes de pensée et d’action. Il y a eu un Institut d’Anthropologie à Washington DC pour aider les autorités fédérales dans leurs relations avec les pays étrangers et les contacts transculturels. En France, les travaux structuralistes de Claude Lévi-Strauss ont exercé une grande influence.

Il a aussi contribué fortement à institutionnaliser cette discipline en France. L’anthropologie étudie dans son acception la plus large le genre humain. L’anthropologie est en ce sens pendant longtemps une branche du savoir philosophique. Descartes, Hobbes, Rousseau ou encore Kant avec L’anthropologie du point de vue pragmatique participent de cette forme première de l’anthropologie. Le terme même d’anthropologie a changé de sens au fil des découvertes et en suivant les différents courants de pensée. Articles connexes : Anthropologie physique et Racialisme. Elle s’inscrit dans un mouvement plus général qui, ramenant l’Homme au sein de la nature, lui fait perdre la position privilégiée qu’il occupait au sein de la Création dans la théologie chrétienne.

Anthropologie  comme l’équivalent de l’Histoire naturelle de l’Homme . Sur le plan institutionnel, l’anthropologie se développe d’abord en dehors du cadre universitaire, au sein de sociétés savantes, fruits d’initiatives privées. Anthropologie de Paris, inaugurée en décembre 1876, d’orientation polygéniste. Les deux sociétés se fondent finalement dans le Royal Anthropological Institute en 1871.

D’un point de vue large, on peut considérer que Hérodote fait déjà de l’anthropologie dans ses Histoires. Le Père de l’histoire, au fil de son enquête donne de précieuses informations sur les peuples rencontrés de près ou de loin par les Perses et s’interroge sur ceux-ci tout en restant assez objectif. Edward Tylor est l’un des principaux initiateurs de ce processus, notamment avec son ouvrage Primitive Culture. En 1906, un de ses disciples James Frazer définit l’anthropologie sociale comme la branche de la sociologie qui s’intéresse à l’étude des  peuples primitifs . En France, le groupe de chercheurs regroupés autour de Durkheim et de L’Année sociologique joue un rôle important dans ce processus d’autonomisation. En 1925, Mauss participe également aux côtés de Paul Rivet à la fondation de l’Institut d’ethnologie de l’université de Paris. L’emploi du terme  ethnologie  ne doit cependant pas tromper sur la conception que s’en fait Rivet.

Les musées jouent un rôle majeur dans la structuration de la discipline. France le musée d’ethnographie du Trocadéro ouvre ses portes en 1878. Sur le plan scientifique, l’exposition muséale constitue l’aboutissement du travail de collecte d’objets et d’informations, réalisée le plus souvent par le biais du réseau colonial. Mais le musée est aussi un laboratoire où l’anthropologue traite et interprète les données et un lieu d’enseignement où se transmet la culture professionnelle naissante. Les premiers anthropologues s’appuient sur des documents de seconde main comme les récits de voyages d’explorateurs ou de missionnaires ou encore les rapports des administrations coloniales.

Dans ce contexte où l’anthropologue est avant tout un exégète, la critique de la fiabilité des sources revêt une importance cruciale. La rédaction de guides d’enquêtes et la formation des futurs enquêteurs est une préoccupation des ethnologues. Sur le plan méthodologique, la trajectoire de l’ethnologie française et de l’ethnologie anglo-saxonne divergent sensiblement pendant l’entre-deux-guerres. Dakar-Djibouti ou le voyage de La Korrigane dans les mers du Sud, renoue avec la tradition des expéditions d’exploration. Mettant plus particulièrement l’accent sur la civilisation matérielle, ces missions entendent réaliser un inventaire ethnologique du monde. L’histoire de l’anthropologie peut se diviser en quatre grandes époques marquant les principales conceptions de cette discipline. De 1880 à 1940, le diffusionnisme s’oriente vers l’évolution des différentes civilisations et la façon dont elles se sont diffusées dans le monde, du point de vue culturel.

Effet Flynn, qui étudie l’évolution de l’intelligence humaine, essentiellement dans l’époque contemporaine James R. Figure majeure de l’Université libre de Bruxelles. Mondher Kilani, Introduction à l’anthropologie, Lausanne, Payot, 1992, p. Géraud, Leservoisier et Pottier 2016, p. Jean Copans, Introduction à l’ethnologie et à l’anthropologie, Nathan, Paris, 1996, p. Le discours de la Nature , Questions féministes, no 3, 1978, p.