Histoire Physique, Économique Et Politique Du Paraguay Et Des Établissements Des Jésuites. [With] Atlas PDF

L’histoire de la Martinique est relativement récente en raison de la rupture coloniale et du recouvrement des données archéologiques après l’arrivée des Européens : l’île prend le nom de « Martinique » à l’arrivée de Christophe Colomb. L’île est habitée de façon intermittente par différents peuples amérindiens jusqu’à leur quasi-extermination par les histoire Physique, Économique Et Politique Du Paraguay Et Des Établissements Des Jésuites. [With] Atlas PDF à la suite de l’installation des Français en 1635.


This book was originally published prior to 1923, and represents a reproduction of an important historical work, maintaining the same format as the original work. While some publishers have opted to apply OCR (optical character recognition) technology to the process, we believe this leads to sub-optimal results (frequent typographical errors, strange characters and confusing formatting) and does not adequately preserve the historical character of the original artifact. We believe this work is culturally important in its original archival form. While we strive to adequately clean and digitally enhance the original work, there are occasionally instances where imperfections such as blurred or missing pages, poor pictures or errant marks may have been introduced due to either the quality of the original work or the scanning process itself. Despite these occasional imperfections, we have brought it back into print as part of our ongoing global book preservation commitment, providing customers with access to the best possible historical reprints. We appreciate your understanding of these occasional imperfections, and sincerely hope you enjoy seeing the book in a format as close as possible to that intended by the original publisher.

5 000 mais il n’en existe à ce jour aucune trace. Ces premiers habitants viennent d’Amazonie et sont de culture saladoïde, du nom du site éponyme vénézuélien de Saladero. Cette population produisant des céramiques extrêmement décorées a occupé surtout les contreforts de la Montagne Pelée. Ils pratiquaient l’agriculture, la pêche et la cueillette. Le site archéologique de Vivé, sur la commune du Lorrain, est caractéristique de cette première occupation de l’île. La campagne de 1999 a fait apparaître une couche d’abandon en place recouverte par la cendre d’une éruption du volcan. Le peuplement de la Martinique est marquée par une rupture liée à l’éruption de la montagne Pelée en 295 qui aurait décimé ou tout du moins forcé à l’exil les populations de l’île.