Histoires vraisemblables PDF

Bien qu’on l’associe souvent histoires vraisemblables PDF Mexique, ce mets n’est pas d’origine mexicaine mais texane. Un dictionnaire mexicain de 1959 donne la définition suivante pour le chili con carne :  detestable food passing itself off as Mexican, sold in the U. Qu’on peut traduire par  nourriture détestable se faisant passer pour mexicaine, vendue aux U.


Quatre nouvelles aux ambiances fantastiques et à l’humour indéniable. Les héros sont pris malgré eux dans des situations qu’ils n’ont pas toujours voulues, et le lecteur est entraîné avec eux dans des jeux qui peuvent devenir dangereux. On apprend comment la TVA fut inventée, et aussi ce que l’on peut rapporter du Big Bang ! On découvre la recette pour créer des rumeurs dévastatrices, la raison pour laquelle les animaux sont restés au stade qui est le leur, et pourquoi ils ont laissé les Hommes progresser.

Selon la première, le chili aurait été créé à San Antonio et n’aurait été qu’un vague ragoût relevé de piments rouges séchés vendu par les chili queens sur la military plaza. La seconde version parle du chili comme étant l’ordinaire des prisonniers Texans, que les quelques heureux qui retrouvaient la liberté auraient pris pour habitude de recréer à l’extérieur . Il est impossible de dire précisément quand le chili con carne fut cuisiné pour la première fois. Aux États-Unis, les États du Texas, du Nouveau Mexique et même d’Arizona se revendiquent comme les terres d’origine du chili con carne. De nombreuses histoires plus ou moins vraisemblables circulent sur la recette d’origine. On entend par exemple aussi que c’est dans l’armée américaine que fut cuisiné le chili con carne pour la première fois. Conservée de cette façon, la viande pouvait être ensuite préparée avec un peu d’eau et de farine de blé ou de maïs pour former une sorte de soupe épaisse ou de ragoût.

La première recette écrite, attestée et conservée de chili con carne se trouve dans le Livre de cuisine de Mrs. Au temps des Tejanos – une importante population d’immigrants d’Amérique Latine au Texas – , le plat se répandit très rapidement. Autant il est difficile de déterminer l’origine exacte du chili con carne, autant il est assuré que le Texas s’est très vite imposé comme point central de la culture associée. Un lieu particulier revient constamment lors de l’évocation du chili con carne au Texas : San Antonio, une ville marquée vers 1880 par l’élevage de bovins, la présence militaire et le développement du chemin de fer, et dont les habitants, les visiteurs et les voyageurs de passage avaient besoin de repas rapides et bon marché. Celles qu’on appela les chili queens, pour la plupart des femmes d’origine mexicaine, marquèrent l’image de la ville à cette époque par leurs vêtements bigarrés et leurs roulottes éclairées de lanternes multicolores. L’histoire des chili queens prit fin en 1937, à la suite de la mise en application d’une réglementation sur l’hygiène dans l’alimentation. Cette décision fut poussée par plusieurs producteurs texans afin de signifier qu’un chili con carne original ne pouvait venir que du Texas.

La première tentative de préparation de chili con carne sous forme de conserves destinées à la vente fut le fait de William G. Tobin, de San Antonio au Texas, entre 1877 et 1882. En 1881, il signa un contrat avec le gouvernement américain pour la livraison de boîtes de chili con carne à l’armée américaine et à la Navy. Il décéda le 28 juillet 1884, quelques jours après la mise en service de sa première usine, sans pouvoir étendre cette activité. L’histoire de la Wolf Brand Chili, une marque très appréciée encore aujourd’hui aux États-Unis, commença quant à elle en 1895, quand Lyman T. Davis se lança dans la vente d’un chili con carne préparé d’après sa propre recette dans sa ville natale de Corsicana au Texas. Il essaya d’abord de vendre son plat séché sous forme de briquettes, avant de produire des conserves en 1921.