Histologie fonctionnelle PDF

11 : Ligament hépato-gastrique, 12 : Vésicule biliaire. L’œsophage reçoit les aliments mâchés dans la bouche histologie fonctionnelle PDF déglutis dans l’estomac.


La branche de la médecine qui s’occupe de l’estomac est la gastro-entérologie. Le produit de la transformation par l’estomac est une pâte, appelée chyme qui se déverse dans le duodénum par le pylore. C’est dans le duodénum que le chyme acide va être neutralisé par les bases issues de la bile et du suc pancréatique. Si non mélangés, certains liquides peuvent être digérés en 30 à 45 min. La présence d’un estomac est très commune chez les animaux, cet organe a été acquis par convergence évolutive chez de nombreux groupes.

Les éponges n’ont pas de système digestif, mais seulement un système aquifère permettant de filtrer l’eau et d’en absorber les particules alimentaires au niveau des chambres choanocytaires. Les matières ruminées s’y retrouvent pour y être digérées par les propres enzymes du ruminant. L’estomac se caractérise de face par une forme en J et présente une ouverture en haut, le cardia, qui permet la jonction avec l’œsophage. Il comprend le sphincter œsophagien inférieur et le pylore à sa sortie vers le duodénum en bas. Certains auteurs considère également une quatrième partie, le cardia, qui est une zone distincte sur le plan histologique et fonctionnel. Cette zone est à la jonction œsogastrique, au pourtour de l’orifice du cardia dans lequel vient s’insérer l’œsophage.

Entre l’antre et le corps existe une zone de striction permanente, sorte de sphincter fonctionnel limitant les passages du haut vers le bas. Au niveau de la jonction œso-gastrique, se trouve l’angle de Hiss qui empêche les reflux gastriques acides vers le haut qui provoqueraient des brûlures caustiques de l’œsophage : celui-ci n’est pas protégé contre l’acide chlorhydrique sécrété à pH 0,9 dans l’estomac. Au niveau des petite et grande courbures se trouvent des sillons propres à l’estomac. Ces sillons sont adaptés au passage des liquides et ralentissent les aliments qui peuvent être ainsi digérés de par les enzymes gastriques. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. L’estomac est vascularisé par des artères émergeant du tronc cœliaque qui sort de l’aorte en T12. L’estomac est un organe d’origine endoblastique.

Il apparait vers la 4e semaine de la vie embryonnaire sous la forme d’une dilatation fusiforme de l’intestin antérieur, pour bien comprendre son développement il serait important de savoir imaginer qu’il subit une double rotation suivant 2 axes : un axe longitudinal et un axe antéro-postérieur. 2 courbures de l’estomac à savoir une grande courbure à gauche et une petite courbure à droite. Celle dans le sens antéro-postérieur va permettre le passage de l’extrémité caudale ou pylorique en haut à droite et de l’extrémité craniale ou cardiale en bas à gauche. C’est donc au terme de cela que notre estomac va acquérir sa forme définitive.