Ils nous avaient promis la paix : Opérations de l’ONU et populations locales PDF

Ce blog veut être celui de la liberté de la parole et de la confrontation des idées. Je me propose d’ils nous avaient promis la paix : Opérations de l’ONU et populations locales PDF à chaud et succinctement, un fait d’actualité, une déclaration intéressante, ou un événement appelant un éclairage, une remarque. Je m’autorise à être subjectif, anecdotique, rapide.


Phnom Penh, Mogadiscio, Maputo, Sarajevo, Port-au-Prince, Freetown… autant de noms de capitales où les casques bleus de l’ONU ont débarqué un jour avec les
promesses dune paix à venir. Au-delà du sensationnel on ne sait rien de la façon dont leur présence est vécue parles populations locales, trop souvent présentées comme des  » récipiendaires passifs  » des largesses de la communauté internationale, ou comme des  » obstacles potentiels  » au bon déroulement de l’opération de paix. Cet ouvrage vient combler ce manque en proposant une autre image des
missions de l’ONU : celle que nous offrent les populations elles-mêmes. Après plus de quinze ans de terrain et d’enquêtes menées dans différentes régions du monde, Béatrice Pouligny montre que ce qui  » se joue dans le quotidien  » des missions est souvent aussi important que ce qui  » se produit au centre  » des négociations politiques, au Conseil de sécurité de l’ONU ou encore devant un
tribunal pénal international. En se rapprochant du vécu des habitants de mondes en guerre, l’auteur invite à
une réflexion engagée et urgente sur les manières de gagner la paix.

Il est loisible de débattre à partir de ces thèmes et sujets, ou d’autres que les lecteurs peuvent choisir. Car ce blog a pour objectif d’être un lieu d’échanges. Ils sont à la source des maux de la nation abîmée. Cela fait cinquante ans que l’école est, plus particulièrement, le souffre-douleur de ces dingos mégalos. Ils biberonnent au marxisme et aux lubies d’une société sans classes ni frontières.

Quand Manuel Valls présente cette semaine la réforme du collège comme une « refondation », qu’il oppose au « statu quo » que défendrait l’opposition, il est le porte-voix docile des indéboulonnables « experts » de la Rue de Grenelle, qui inspirent depuis toujours la même politique éducative. Le naufrage de l’enseignement est à l’image du déclin de la France, que l’État ne fait rien pour conjurer. Oui Mr Rioufol le saccage de l’école abîme la Nation mais pas n’importe quelle Nation puisqu’il s’agit d’éradiquer toute référence à la Nation Française blanche, patriarcale,chrétienne pour lui substituer une Nation colorée aux origines hypermultiples. Continuons ainsi et ils vont réussir parfaitement à créer cette nouvelle Nation qui sera tout sauf Française et européenne.