Infra-mince, N° 8 : PDF

Oriens Christianus, Band 92 Jahr 2008, z. Cette infra-mince, N° 8 : PDF, parue début 2009 dans la revue allemande Oriens Christianus, démontre qu’il n’en était pas ainsi.


A travers divers articles et quatre portfolios, le numéro 8 de la revue Infra-mince ouvre de nouvelles perspectives aux travaux de l’Ecole Nationale de Photographie et vise à questionner sur l’idée d’image fixe.

Tout chercheur attentif ainsi que n’importe quel traducteur se rend compte du fait que ces compréhensions ne s’accordent pas avec de nombreuses fois où apparaît l’une de ces deux expressions. Saoudiens sont obligés de faire à certains endroits dans leur traduction. Sans ces clefs de compréhension, la lecture du texte coranique actuel ne peut pas sortir d’un carcan d’obscurités et de contradictions. Au centre des multiples questions qui peuvent se poser, il en est une qui est fondamentale : quand le texte coranique évoque les gens du Livre ou l’appellation de nasârâ, de qui parle-t-il exactement ? Le problème que pose d’emblée l’appellation de nasârâ-nazaréens n’est pas mince. Pourquoi seraient-ils appelés autrement dans le Coran ?

Les chrétiens se seraient-ils trompés d’appellation durant six siècles avant l’Islam ? Certes, on peut le comprendre : tout au long du Coran, les chrétiens sont accusés d’associer à Dieu et sont voués à l’enfer. Or, le premier de ces versets et, implicitement, le second vouent les nasârâ au Paradis. La contradiction est telle qu’en ce dernier verset, nasârâ est rendu par Nazaréens par beaucoup de traducteurs. Le verset devient clair, sensé et cohérent. Et la contradiction avec le verset 82 disparaît.