Introduction au droit musulman PDF

Les systèmes juridiques introduction au droit musulman PDF le monde. En principe, le droit musulman ne s’applique qu’aux musulmans.


Les mouvements islamistes revendiquent l’application du droit musulman en tant que composante de leur foi. Les minorités musulmanes en Occident ont aussi des revendications croissantes visant à adapter les lois des pays hôtes à leurs exigences religieuses. Mais ceci pose de nombreux problèmes en raison des normes musulmanes contraires aux droits de l’homme.
Pour comprendre ces revendications et les problèmes qu’elles posent, il faut appréhender les Fondements (al-usul), matière prescrite à tous les étudiants des sciences religieuses et juridiques dans les pays arabo-musulmans. Sans une telle con-naissance, tout dialogue entre musulmans et non-musulmans aboutit à une impasse et à l’incompréhension.
Cet ouvrage se base principalement sur les cours enseignés dans les universités des pays arabes. Nous complétons ces cours par les écrits de musulmans en dehors du cadre institutionnel. Ceci permet de voir l’évolution de la pensée musulmane dans ces pays. L’ouvrage se termine par une table juridique analytique du Coran.

L’auteur
Sami A. Aldeeb Abu-Sahlieh: Chrétien d’origine palestinienne. Citoyen suisse. Docteur en droit. Habilité à diriger des recherches (HDR). Professeur des universités (CNU-France). Responsable du droit arabe et musulman à l’Institut suisse de droit comparé (1980-2009). Professeur invité dans différentes universités en France, en Italie et en Suisse. Directeur du Centre de droit arabe et musulman. Auteur de nombreux ouvrages dont une traduction française, italienne et anglaise du Coran.

La Grande Mosquée de Kairouan est située à Kairouan en Tunisie. Enfin, l’Organisation de la conférence islamique a signé en 1990 la Déclaration des droits de l’homme en islam. Les contenus à caractères légaux du Coran sont insuffisants pour régler l’ensemble des questions de droit. Coran est rendu nécessaire de par plusieurs passages peu clairs. Mahomet est considéré comme un exemple pour l’ensemble des musulmans. C’est ainsi que certaines coutumes pré ou post-islamiques ont pu être intégrées dans le droit musulman, ces dernières étant jugées compatibles avec l’islam.

Bien que surtout connu pour son statut personnel et son aspect pénal, ce droit englobe l’ensemble des activités humaines, incluant aussi des règles de commerce et de gouvernement. Si une règle est connue concernant un élément particulier, il est possible de décliner cette règle sur un élément similaire. Les écoles sunnites utilisent plus ou moins la méthode de raisonnement par analogie, l’école hanafite lui accordant la plus grande importance. Les chaféites et les malékites limiteront la portée de cette préférence. Le droit musulman a historiquement été appliqué par les cadis, institution apparue sous les Omeyyades. Ces jugements provenant de tribunaux religieux ne sont toutefois pas source de droit : pas d’effet de jurisprudence. Les règlements du souverain ont aussi une influence importante.