Je n’ai jamais écouté aucun son sans l’aimer : le seul problème avec les sons, c’est la musique PDF

Please forward this error screen to cloud1. Please forward this error screen to cloud1. Même si la personne ne comprend pas les mots que vous lui dites, elle sent toujours la façon dont vous le dites : vos expressions du visage, vos attitudes, vos gestes sont décodés et font de vous un ami à accepter ou un ennemi à fuir ou agresser. La je n’ai jamais écouté aucun son sans l’aimer : le seul problème avec les sons, c’est la musique PDF humaine est le postulat de base de la thérapeutique.


En juin 1992, John Cage prit part, à Pérouse, aux manifestations organisées par les Quaderni Perugini di Musica Contemporanea sur le thème John Cage e l’Europa, et destinées à fêter, deux mois à l’avance, le quatre vingtième anniversaire du compositeur. Le 23 juin, au cours d’une conférence de presse donnée au Palazzo dei Priori, le musicien prononça une allocution remarquée, et répondit aux questions de l’assistance ; il s’agissait là non pas, certes, d’un testament, mais de l’une des ultimes interventions publiques de celui qui avait – selon les termes du premier grand award de sa longue carrière – reculé les frontières de l’art des sons. (Six semaines plus tard, en effet, John Cage décédait à New York, foudroyé par une attaque cérébrale)

Elle commence par le sourire, la main qui se tend et se prend puis se pose sur l’épaule et conditionne la réussite de toute action. La non utilisation des fonctions ralenti leur efficacité ultérieure, à tout âge. Il faut entretenir la mémoire comme toutes les autres fonctions cérébrales : cela suppose de stimuler les sens. Si vous confinez un « Alzheimer » dans une chambre, en fermant la porte de sa chambre vous fermez la porte de ses sens. Vous mettez hors circuit l’écorce cérébrale laissant la place au cerveau dit mammifère, qui rumine.

L’utilisation des fonctions cérébrales va stabiliser l’état de la personne, ralentir l’évolution de la maladie, rendant plus confortable la vie de la personne et de sa famille. La personne qui perd ses bijoux, peut accuser de vol les amis venus à la maison. La convaincre de les remplacer par des faux bijoux, tout en précisant que les vrais seront toujours disponibles pour les grandes occasions. Ne jamais reprendre les bijoux sans tenir compte de son avis : expliquer, convaincre, pour obtenir son accord, montrer l’emplacement du coffret. Son accord est essentiel pour éviter la perte d’estime de soi, qu’on cultive en lui montrant l’importance accordée à ses objets de prix. Plus un objet est affectivement chargé de sens, plus il doit être laissé longtemps.

Là aussi : avec patience, expliquer, convaincre, pour obtenir son accord, montrer l’emplacement du stockage. Laisser toujours un peu d’argent liquide à sa disposition. Cela peut influencer défavorablement l’évolution de la maladie. L’affectivité, clé des conduites motrices, est également primordiale pour le maintien d’une bonne efficacité intellectuelle chez toute personne.