KUNDUN. Une biographie du Dalaï-Lama et de sa famille PDF

Accusé par le gouvernement tibétain en exil de l’avoir enlevé ainsi que sa famille et de les retenir prisonniers, le gouvernement chinois déclara que ces derniers, craignant kUNDUN. Une biographie du Dalaï-Lama et de sa famille PDF la sécurité de leur enfant, lui avaient demandé de les protéger. Article détaillé : Controverse du 11e panchen-lama.


La nomination et la disparition de Gehun Choekyi Nyima s’inscrivent dans le contexte du conflit entre et le gouvernement chinois et le gouvernement tibétain en exil au sujet du processus de reconnaissance des réincarnations. Le dalaï-lama proposa au gouvernement de Pékin de dépêcher une délégation de hauts dignitaires religieux pour  assister  Chadrel Rinpoché, mais l’offre fut rejetée par la Chine, qui la qualifia de  superflue . Le dalaï-lama et les autorités tibétaines commencèrent à organiser les recherches de leur côté suivant les traditions tibétaines. Lors de l’examen, Gendhun reconnut sans hésiter les biens du défunt lama. Il avait d’ailleurs déclaré à ses parents :  Je suis le Panchen Lama, mon monastère est le Tashilhunpo. L’Ambassadeur chinois Wu Jianmin déclara au Comité :  puisque les séparatistes cherchaient à enlever l’enfant, ses parents se sont inquiétés pour sa sécurité et ont demandé la protection du gouvernement chinois, qui leur a été fournie. En 1997, une délégation américaine s’est vu dire qu’il était à Pékin.