L’économie informelle en Afrique subsaharienne PDF

L’économie informelle en Afrique subsaharienne PDF article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Sauter à la navigation Sauter à la recherche Articles connexes : Marché noir et Économie souterraine.


Les descriptions des économies africaines subsahariennes insistent sur les spécificités : la taille importante du secteur informel, la sous-financiarisation, le manque d’épargne, le sous-investissement chronique, la pauvreté. Le développement de la micro-finance serait un moyen de sortir les pays du sous-développement ou des pièges de la croissance. Ce livre reprend ces thèmes en s’efforçant de les documenter à l’aide de données de comptabilité nationale et d’enquêtes sur les activités d’institutions de microfinance.

Dans le langage courant, on parle aussi d’économie grise. Les activités  informelles  correspondent à la création et à l’existence d’une  économie grise  : elles sont favorisées par l’existence de dysfonctionnements résultant d’un contexte structurel ou des pratiques de certains agents économiques. L’économie familiale était autrefois la composante la plus importante de l’économie et assurait l’essentiel des activités de production. De plus, cette économie, favorisée par le haut niveau de chômage et le temps libre, semble être en pleine expansion. L’économie conviviale semble très proche de l’économie familiale, mais elle est tournée vers l’extérieur de la cellule familiale. C’est une forme de dons gratuits, qui prennent en charge une partie de la vie sociale et économique. Aucune étude disponible ne semble avoir été faite sur la richesse générée par cette économie, mais elle semble être du même niveau que celle générée par l’économie familiale, soit deux tiers du PIB.

L’existence d’une importante économie souterraine est avant tout le signe d’un dysfonctionnement grave de l’économie formelle ou des services publics de l’État. Il semble impossible de lutter contre le marché souterrain avec une garantie de succès par seulement la répression : même dans l’URSS, où la fraude économique était punie de la peine de mort, le travail au noir et ses mille petites astuces florissaient. L’économie informelle prend des formes diverses. L’économie informelle inclut notamment les travailleurs à domicile dans le domaine du textile et le personnel sans statut d’entreprises formelles ou non. Les statistiques sur l’économie informelle sont de par leur objet même à interpréter avec précaution, mais fournissent des indications sur ses dimensions. Selon de récentes études, l’économie informelle dans de nombreuses régions a diminué au cours des 20 dernières années jusqu’en 2014.