L’émergence de la sexualité PDF

The following error occurred: You have used invalid syntax. Please l’émergence de la sexualité PDF the webmaster with any queries.


Dans ce recueil d’essais, Arnold Davidson s’interroge sur les conditions qui ont permis aux sciences humaines de mettre en lumière, avec toute la force des concepts scientifiques, le rôle de la sexualité dans la formation de notre personnalité, sa place privilégiée au cœur de notre vie psychique. S’attachant à la description d’une expérience qui doit être problématisée, A. Davidson montre qu’il faut nous en déprendre en sorte qu’elle perde sa transparence et devienne un objet d’analyse historique et philosophique. Qu’en est-il alors si la sexualité elle-même est historique, si son histoire a introduit une discontinuité dans notre être même ? Cette question est au cœur de la démarche d’A. Davidson, qui propose ici une véritable épistémologie historique de la sexualité. Au carrefour de plusieurs disciplines – l’histoire des sciences, de la médecine, de la psychiatrie, la théorie critique, la philosophie -, cette étude originale et d’une étonnante érudition est à la fois une enquête sur les sources de l’émergence de la sexualité, la nature de l’argumentation historique, la nature de la  » monstruosité  » ou de la  » perversion  » et aussi une interprétation et une continuation de l’œuvre de Foucault.

Il est, avec le Ça et le Moi, l’une des trois instances de la personnalité. Il sert à désigner le résultat d’un processus qui se déroule chez l’enfant et reste imprimé dans son inconscient lorsqu’il est adulte. Le processus décrit par Freud est le suivant : le point de départ est une pulsion née dans le Ça. Au moment où elle voit le jour, cette pulsion est parfois contrainte par une force supérieure, exigeant de renoncer à la satisfaction qu’engendrerait la réalisation de l’acte pulsionnel. Le Surmoi découle de la résolution du complexe d’Œdipe : l’enfant assume les interdits du parricide et de l’inceste et s’identifie au parent du même sexe. L’apparition du Surmoi est en outre liée à la prise de conscience de l’existence d’une réalité extérieure. Nous pourrions dire que les injonctions surmoïques seraient ici :  avale ,  crache ,  lâche ,  retient .

Le Surmoi est un agent critique, la plupart du temps inconscient, filtrant les pulsions au travers de normes intériorisées. Le surmoi est une instance complexe, trop souvent considérée comme le  gendarme intérieur . Ceci n’est pas faux mais un peu réducteur, surtout quand nous avons tendance à oublier que le « gendarme » protège autant qu’il interdit. Cette injonction vient de l’introjection du père interdicteur. C’est celui-là le vrai gendarme, ce qui ne veut pas dire que cette injonction est la plus importante. Cette contradiction fait émerger le symptôme afin de s’approcher de la jouissance, sans pour autant l’atteindre. Cette injonction a pour origine le modèle à atteindre.

Issue de la figure paternelle désirée, elle peut amener à des conduites masochistes. Francis Pasche, Françoise Davoine ou Heitor de Macedo. Freud a dessiné les contours du surmoi à partir de ce que l’enfant entend, puis lit et voit. Sándor Ferenczi souligne l’importance marquante des vécus traumatiques.

Il précise que les grossièretés ou les injures façonnent le surmoi autant qu’elles en expriment la férocité. Contribution à la psychologie de la période de latence, in Psychanalyse I, Payot, 1990. L’Adaptation de la famille à l’enfant, in Psychanalyse IV, Payot, 2007. Confusion de langue entre les adultes et l’enfant, Payot, 2004. Heitor O’Dwyer de Macedo, Lettre à une jeune psychanalyste, Stock, 2008, p. Francis Pasche, Du surmoi ambivalent au surmoi impersonnel, in Le passé recomposé, PUF, 2000.

Alain Delrieu, Sigmund Freud – Index Thématique, Paris, Anthropos, 1997, 1436 p. Résultats, idées, problèmes, II, 1921-1938, Paris, PUF, 1985, 298 p. Nouvelles conférences d’introduction à la psychanalyse, Paris, Gallimard, 1989, 263 p. Jacques Lacan, Ecrits, Paris, Seuil, 1966, 924 p. Tomasella, Le surmoi, Eyrolles, 2009, pp.

Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 28 mai 2018 à 20:58. Ce mémoire a été refusé en Mai 2008. Un second mémoire a été présenté en Septembre 2008. Il a été soutenu et validé. Il s’agit de penser notre temps à l’aide de concepts et modèles plus appropriés à la situation. En connaître les limites n’empêche pas de penser et de croiser les approches pour réfléchir à notre condition humaine à l’aube de ce nouveau millénaire.