L’évolutionnisme des idées-forces (1890) PDF

William James est souvent présenté comme le fondateur de la psychologie en Amérique. Ce livre présente une psychologie basée l’évolutionnisme des idées-forces (1890) PDF l’évolutionnisme et axée sur la réflexion philosophique. La théorie de la signification constitue le cœur du pragmatisme de James. Pour lui, il est inutile et vain de tenter de se focaliser sur les définitions abstraites.


L’évolutionnisme des idées-forces (1890)

Pour comprendre un énoncé, il faut en étudier les conséquences, les soumettre à expérience pour tester leur vérité, prise au sens d’adéquation à la réalité. James accorde une place importante à la croyance, c’est-à-dire à des hypothèses qu’on va chercher à tester pour vérifier leur vérité. Un autre point important chez James est la notion de  tempérament . Pour lui, les tempéraments doux vont vers l’idéalisme tandis que les esprits forts sont plus matérialistes, plus tournés vers la nouveauté, le risque. Si James reproche aux matérialistes leur manque de spiritualité et si, pour lui, un pragmatiste est plutôt doté d’un tempérament médian, il n’en demeure pas moins que pour lui, la nouveauté et l’imagination sont importantes. William James au Brésil en 1865. William James naît à New York en 1842.

Premier enfant d’Henry James et de Mary Walsh, son frère Henry naît en 1843 et sa sœur Alice en 1848. Il reçoit une éducation transatlantique et maîtrise, outre l’anglais, le français et l’allemand. Harvard puis, en 1864, il commence des études de médecine. Pourtant, dès 1865, il participe à une expédition en Amazonie avec son professeur Louis Agassiz. En 1867-1868, il voyage en Europe et étudie la psychologie à Berlin.