L’Abuseur de Séville et l’invité de Pierre (Don Juan) PDF

Le Festin de Pierre est une comédie de Molière en cinq actes et en prose dont la  Troupe de Monsieur frère unique du roi  donna quinze représentations triomphales en février et mars 1665 sur le théâtre de la grande salle du Palais-Royal à Paris. Elle donne à suivre les trente-six dernières heures de la vie du jeune Dom Juan Tenorio,  esprit fort  et grand amateur de femmes, flanqué tout au long des cinq actes de Sganarelle, valet couard, glouton et friand de disputes intellectuelles. Provocateur impénitent, Dom Juan n’échappera pas à la vengeance du Ciel, qui le châtiera par le bras d’une statue de pierre. Le spectacle, où se mêlent tous les registres, l’Abuseur de Séville et l’invité de Pierre (Don Juan) PDF comique farcesque au sérieux, voire au tragique, est accueilli avec enthousiasme par le public parisien, mais fait l’objet d’une violente attaque au lendemain de sa création.


La pièce ne sera jamais reprise ni imprimée du vivant de son auteur. Molière avaient commandée à Thomas Corneille en 1676, elle fut peu représentée jusqu’à ce qu’en 1947 et 1953, Louis Jouvet puis Jean Vilar la fassent redécouvrir au grand public. Des amendements au lendemain de la première ? Page de départ du Burlador de Sevilla, de Tirso de Molina, dans une édition des années 1640.

Le 12 mai 1664, à Versailles, Molière présente devant la cour une première version, en trois actes, du Tartuffe. La première version dramatique de l’histoire, sans doute très ancienne, du débauché châtié par une statue de pierre qu’il avait invitée à dîner est la comedia de Tirso de Molina intitulée El Burlador de Sevilla y comvidado de piedra. Très tôt combattue par les critiques italiens Arturo Farinelli et Benedetto Croce, cette hypothèse est encore généralement validée par les commentateurs français. Dorimond de  modèle parfait vertu , en qui  cette pièce étrangère  ne pouvait  trouver une plus heureuse protection . L’épître est suivie de six pièces liminaires, dont l’une, signée  M. Page de titre du Festin de Pierre de Villiers, 1660.

La pièce de Villiers est créée durant l’été 1659, dans un Paris que la Cour a déserté depuis deux mois, partie à Saint-Jean-de-Luz célébrer les noces de Louis XIV et de sa cousine Marie-Thérèse. Pour ses méfaits dessous la terre. Rien n’indique que le Festin de Villiers ait été repris entre 1660 et 1665. Les libraires, en tout cas, ne l’ont pas fait réimprimer. Comment expliquer le choix de ce sujet, certes populaire, mais peu dans la manière de son auteur ? Pourquoi a-t-il donné lieu à une comédie à grand spectacle ? Rien de tel avec Le Festin de Pierre.