L’actualité du gaullisme : Cinq études sur les idées et l’action du général de Gaulle PDF

Il fait partie du Groupe L’Express, qui appartient à SFR Presse, groupe créé et détenu par l’actualité du gaullisme : Cinq études sur les idées et l’action du général de Gaulle PDF’entrepreneur franco-israélien Patrick Drahi et par l’homme d’affaires français Marc Laufer. Il bénéficie de subventions de la part de l’État français.


A l’opposé de la célébration hagiographique, Roland Hureaux propose une vision renouvelée et moderne du gaullisme. Il en montre d’abord le fondement anthropologique : la conception que le général de Gaulle avait du fait national et des responsabilités du président, s’enracine dans une réalité à la fois multiséculaire et universelle : le principe de leadership.
L’humanité est composée d’entités organisées, héritées de l’histoire qu’il n’appartient à personne de refonder arbitrairement. Aujourd’hui, les Etats-nations sont et demeureront pour longtemps encore le groupe pertinent, n’en déplaise aux tenants des utopies supranationales. Ce qui ne veut pas dire repli sur soi-même ou guerre ; mais, au contraire, devoir de respect, reconnaissance mutuelle, coopération féconde. A la tête de ces nations, se trouve un chef ou leader, héréditaire ou élu. Ce que les peuples attendent de lui s’inscrit dans les fondamentaux de la nature humaine : les défendre, assurer la paix, la cohésion, la prospérité, soutenir leurs intérêts matériels et spirituels, promouvoir leur rayonnement. Cela suppose que le chef demeure un homme libre, à la tête d’une entité souveraine et qu’il bénéficie du consentement populaire, dont la démocratie est la forme moderne. Cette conception se situe dans la continuité d’une école de pensée trop méconnue en France : le libéralisme catholique dont Chateaubriand, référence intellectuelle fondamentale du général, fut la figure emblématique… Elle se trouve à l’opposé de ce qui constitue le  » mal du siècle « , l’idéologie, forme de gouvernement pervertie, dont le principe n’est pas le service pragmatique des intérêts d’une communauté concrète, mais l’asservissement à une Idée supposée salvatrice, généralement simplificatrice et oppressive, souvent paravent d’une domination étrangère (la  » Révolution nationale « , le socialisme, la supranationalité). Le gaullisme est la forme achevée de la politique conforme à la nature : une politique sans idéologie. Soucieux de maintenir une distance critique, Roland Hureaux pose aussi la question :  » de Gaulle fut-il infaillible ? « . Il y répond en toute liberté. Un livre essentiel pour comprendre et revenir aux fondements de la Ve République.

Ce passage semble contredire des informations fournies par d’autres sources. Une société des rédacteurs a pour mission de veiller à l’indépendance journalistique. Pierre Mendès France, dans laquelle il plaide pour de négociations en Indochine. 29 ans, ancien éditorialiste au Monde. Les Echos, dont L’Express n’est que le supplément. Du 13 octobre 1955 au 1er mars 1956, il devient pour quelques mois quotidien durant la campagne des élections législatives pour soutenir le Front Républicain mené par Mendès France qui gagne ces élections.