L’Education rationnelle de l’enfance PDF

1977, des anciennes communes de Chevron, La Gleize, Lorc , Rahier et Stoumont. Elle a une superficie de 10. Le nombre total d’habitants s’ l ve 3. Le paysage de Stoumont, situ entre 180 m d altitude dans la vall e de l’Ambl ve l’Education rationnelle de l’enfance PDF plus de 560 m en bordure de la Vecqu e, est, comme dans toute l’Ardenne Stavelotaine, verdoyant et vallonn .


Émilie Lamotte (Paris, 1877 – Alès, 6 juin 1909), est une conférencière et pédagogue, militante anarchiste et néo-malthusienne. Elle donne des conférences à l’occasion desquelles elle dénonce l’enseignement confessionnel comme l’enseignement laïque, dont elle estime qu’ils sont tous deux sources d’aliénation de l’enfant.

Nouvelle édition adaptée aux liseuses, texte paru en 1922.

Extrait : »Cependant, si nous consentons à lui laisser son enfance, cet émerveillement, qui est sa vraie éducation, s’accroît, s’intensifie, gagne en clairvoyance, il découvre des choses non encore remarquées (et qui peut-être n’avaient jamais été remarquées encore) ; il souhaite de reproduire ce qu’il voit ; il veut transformer des choses dans le feu ; diriger l’eau, l’enfermer, la faire jaillir ; il ajoute à sa toupie des accessoires destinés, dans sa pensée, à en modifier le mouvement ; il se heurte à l’impossible, alors il pressent… Il est impossible de soutenir que le système d’éducation actuel ait un autre effet que de déprimer l’enfant. L’application plus ou moins prolongée à laquelle il tente d’échapper par tous les moyens ; l’uniformité des études (et même de l’ordre des études) pour des capacités intellectuelles et des originalités très différentes ; l’aspect impressionnant du lieu où se donne l’enseignement, agissant de telle sorte qu’en franchissant le seuil de l’école l’enfant se sent autre, n’est plus lui-même ; l’émoussement fatal de ses sens qui cessent d’être exercés dans de bonnes conditions ; le souci constant de faire ce qu’il voit faire ; la démoralisante assurance du maître qui sait tout, n’hésite jamais, ne doute de rien, l’ignorant, et qui est si sérieux, si pondéré, si savant, qu’on ne peut pas lui poser les questions déraisonnables et formidables qui nous hantent autant de fautes pédagogiques des plus propres à faire perdre à l’écolier le joyeux appétit du savoir et l’allègre confiance en soi. L’école comme le lycée, c’est le patient et soigneux apprentissage de la médiocrité. »

D’une part, il y a le paysage rural avec ses prairies p tur es ou fauch es et quelques terres labour es, d’autre part il y a le paysage forestier domin par la for t d’ pic as mais o les feuillus occupent nouveau une place importante. Le chrétien le plus influent du monde. Le début de l’Évangile de saint Jean, « Au commencement était le Verbe », si beau, si difficile à comprendre aussi, est devenu un élément des rites d’initiation maçonniques. Il figure chaque année au coeur d’une des deux fêtes majeures des francs-maçons, et la Bible, dans les loges qui en font usage, est ouverte à cette page.