L’Eminence grise PDF

Un article de Wikipédia, l’Eminence grise PDF’encyclopédie libre. Cet article est une ébauche concernant la politique.


Le père Joseph fut conseiller du cardinal de Richelieu, fondateur d’un ordre de religieuses contemplatives, chef de redoutables services spéciaux, missionnaire et poète. Un mélange de saint Jean de la Croix, du père de Foucauld et de Talleyrand. Un politicien de pouvoir et un mystique pratiquant. Tout au long de cette biographie au galop, dans la foulée d’Alexandre Dumas, Aldous Huxley mène une réflexion passionnée sur les rapports entre politique et religion. Il y révèle aussi sa vision de l’humanité, rebelle aux idéologies ambiantes : marxisme et scientisme, libéralisme et freudisme.  » Un monde privé de mystiques serait un monde totalement aveugle et insensé… Nous sommes dangereusement loin sur la route des ténèbres.  » Un livre d’une remarquable intelligence. Un héros français vu par un Anglais.

Il joua un rôle déterminant dans la dernière phase de la guerre de Trente Ans, notamment par l’intervention de la Suède qu’il provoqua. Jean de Dunois, grand chambellan de France et lieutenant général du royaume. Johann Christoph von Wöllner auprès de Frédéric-Guillaume II de Prusse. House auprès du président Woodrow Wilson. Harry Hopkins auprès du président Franklin Delano Roosevelt.

Jean Jardin auprès de Pierre Laval. Alexandr Iakovlev auprès de Mikhaïl Gorbatchev. Henry Kissinger, conseiller du président Richard Nixon, qui le fit sortir de l’ombre en le nommant secrétaire d’État en 1973. Patrick Buisson auprès de Nicolas Sarkozy. L’éminence grise se distingue d’un conseiller habituel par l’influence qu’il exerce largement au-delà de ses responsabilités officielles.

Généralement, la vocation de ces personnages est de rester dans l’ombre. Arte documentaire, une age de Fer, La guerre de trente Ans. Gilles Paris,  Stephen Bannon, éminence grise de Trump, sort de l’ombre , Le Monde. Gilles Paris,  Président Trump, semaine 4 : la Maison Blanche, nid d’emplois , Le Monde. Les Grands hommes d’État catholiques , Paris, 1931, 164 p. Georges Grente, L’Éminence grise, Gallimard, Paris, 1941, 219 p.