L’empire des Français, 1799-1815 PDF

Le ministre de l’Intérieur prépare et met en œuvre la politique du gouvernement en matière de sécurité intérieure, de libertés publiques, de sécurité l’empire des Français, 1799-1815 PDF, d’administration territoriale de l’État, d’immigration et d’asile. Cet article présente la liste des ministres français de l’Intérieur depuis 1790. Depuis le 16 octobre 2018, le titulaire actuel est Christophe Castaner. Laurent Nuñez est secrétaire d’État à ses côtés.


Voici une synthèse suggestive qui saisit le régime napoléonnien à la fois comme une république et comme une monarchie, en le replaçant dans le contexte postrévolutionnaire. Aurélien Lignereux adopte une perspective résolument européenne, sans cesser d’interroger le lien entre Napoléon et les 40 millions de Français embarqués dans l’aventure impériale. Il pose les fondements d’une histoire nouvelle qui prend au sérieux l’idée impériale comme expérience, certes inachevée, mais décisive dans les représentations collectives, avec toutes les contradictions qu’implique la rencontre entre expansionnisme et universalisme.

Intérieur et le ministère de la Justice sont intégrés au sein de la Commission des administrations civiles, police et tribunaux. André Bord par Claude Truong-Ngoc septembre 1980. La ligne rouge représente la sphère d’influence française à la veille de l’invasion de la Russie. State flag simple of the Grand Duchy of Tuscany. C’est le premier des deux empires français établis au profit de la dynastie des Bonaparte.

L’Empire commence le 18 mai 1804, quand le sénatus-consulte proclame Napoléon Bonaparte  empereur des Français . En 1799, Napoléon Bonaparte est nommé Premier Consul. Chef d’État d’une République qui redevient prospère sous sa direction, il se présente comme l’homme providentiel sur lequel la France peut compter. Le 18 mai 1804, un sénatus-consulte confie le gouvernement de la République au Premier Consul, avec le titre d’Empereur des Français.

Le 25 mai 1804, Napoléon signe un décret qui établit la préfecture du département de la Vendée en la ville de La Roche-sur-Yon, qui est ainsi refondée par un grand projet urbanistique. Le 15 juillet, la première cérémonie de remise de la Légion d’honneur a lieu. Il est réellement sacré puisque le sacre consiste à être oint par le saint-chrême ce qui fut fait effectivement par le pape aux endroits habituels pour les souverains. Ainsi, le fait qu’il plaça lui-même la couronne au-dessus de sa tête n’a rien à voir avec le sacre puisque la couronne n’est qu’un objet représentant le pouvoir impérial, tout comme le globe ou l’épée.

N’étant pas pratiquant, l’Empereur ne communie pas lors de la messe. Il se couronne donc lui-même comme évoqué plus haut, se souvenant sans doute de l’épisode du couronnement impérial de Charlemagne. Le sacre impérial est lourdement chargé en symboles. Le passage de la République à l’Empire nécessite la création d’armoiries impériales, ainsi que la création d’objets symboliques destinés à établir une tradition auparavant inexistante. Les abeilles sont censées rappeler les Mérovingiens, et leur disposition sur les armoiries et le manteau impérial doit rappeler les fleurs de lys des Capétiens.

L’aigle est choisi en référence aux aigles romaines, portées par les légions, mais il est également le symbole de Charlemagne, l’aigle éployée. La couleur rouge du manteau impérial est une référence directe à la pourpre de l’imperium romain. Napoléon devient aux yeux du peuple un chef d’État représentant à la fois le consensus politique d’une nation et un monarque choisi et protégé par la grâce de Dieu. Toutefois, il est considéré à l’étranger comme l’héritier d’une révolution fondamentalement antimonarchique. C’est par ses victoires et alliances militaires que Napoléon Bonaparte parvient à faire de l’Empire la puissance dominante de presque la totalité de l’Europe continentale, brisant successivement les différentes coalitions que les souverains de l’Europe, soutenus militairement ou financièrement par l’Angleterre, lui opposent. Napoléon Ier veut faire croire à l’ennemi qu’il est trop faible pour le pousser à une offensive téméraire pour le vaincre. Le 26 décembre, l’Autriche signe le traité de Presbourg.

Confédération du Rhin qui dissout de facto le Saint-Empire romain germanique. Enfin, l’Autriche doit payer une indemnité de quarante millions de florins, soit un septième de son revenu national. Russie et le Royaume-Uni, décrète la mobilisation afin de faire la guerre à la France. Une Quatrième Coalition contre Napoléon se forme au mois d’octobre 1806, composée de la Prusse, du Royaume-Uni, de l’Empire russe, de la Saxe et de la Suède. Napoléon doit alors préparer une nouvelle campagne militaire. Le premier choc a lieu lors de la bataille de Saalfeld, durant laquelle le prince Louis-Ferdinand de Prusse est tué. L’avancée rapide de l’armée française est telle qu’elle permet d’annihiler l’armée prussienne, qui comptait 250 000 hommes.