L’Encyclique cachée de Pie XI. Une occasion manquée de l’Eglise face à l’antisémitisme PDF

Dans ce nom japonais, le l’Encyclique cachée de Pie XI. Une occasion manquée de l’Eglise face à l’antisémitisme PDF de famille, Sugihara, précède le nom personnel. Juifs durant la Seconde Guerre mondiale. En bonne intelligence avec le représentant consulaire des Pays-Bas, Jan Zwartendijk, qui délivre des visas pour Curaçao et le Surinam à des milliers de Juifs, Sugihara leur accorde des visas de transit par le Japon, malgré le refus de sa hiérarchie. Sa démarche apparaît comme purement humaniste désintéressée, car non seulement il n’en tira aucun avantage, mais sa carrière fut brisée par son action.


En juin 1938, le pape Pie XI commande à trois jésuites, un américain, un allemand et un français, le projet d’une encyclique destinée à dénoncer le racisme et l’antisémitisme. Remis à Rome dès la fin septembre de la même année, ce document ne sera pourtant ni publié, ni utilisé. Très malade, Pie XI meurt en février 1939. Le cardinal Pacelli lui succède sous le nom de Pie XII, et le Vatican se tait, alors même que se prépare l’extermination des juifs d’Europe. Le sort mystérieux de cette encyclique inaboutie de Pie XI, Humani Generis Unitas (L’unité du genre humain), en faisait un document mythique. Certains spécialistes doutaient même de son existence. Au terme d’une recherche longue et difficile, les auteurs ont retrouvé ce document exceptionnel. Il est ici reproduit dans son intégralité et accompagné de documents inédits et de commentaires qui en éclairent le sens et la portée. A travers les portraits des acteurs de cette stupéfiante intrigue politico-religieuse et leur correspondance avec les instances vaticanes qui – selon l’un de ses rédacteurs – vont  » enterrer  » le projet encyclique, on entrevoit toute la gamme des audaces, des prudences et des aveuglements de l’Église des années trente. En retraçant les circonstances du déroulement de cet épisode et en l’inscrivant dans le contexte tragique de l’époque, Passelecq et Sucheky « éclairent d’un jour nouveau la nature du rapport entre le Vatican, les régimes antisémites et les juifs. Ils montrent que, malgré l’initiative courageuse d’un homme affaibli, Pie XI, l’Église a manqué une occasion cruciale de témoigner face à l’humanité et de balayer des préjugés enracinés dans une longue histoire.

Ce n’est qu’après sa mort que l’État japonais l’a réhabilité. Chiune Sugihara est honoré au Shanghai Jewish Refugees Museum, situé dans le quartier de Hongkou, qui abritait le ghetto juif pendant l’occupation japonaise de la Chine. Paul Greveillac, Les fronts clandestins : quinze histoires de Justes, nouvelle « Le Niémen » inspirée de C. Yukiko Sugihara, Visas pour 6000 vies, traduit par Karine Chesneau, Ed. Yutaka Taniuchi, The miraculous visas — Chiune Sugihara and the story of the 6000 Jews, New York, Gefen Books, 2002.

Norman Hu, Chiune Sugihara and Japan’s Foreign Ministry : Between Incompetence and Culpability, University Press of America, 2001. Amleto Vespa, Secret Agent of Japan : A Handbook to Japanese Imperialism, London, Victor Gollancz, 1938. Herman Dicker, Wanderers and Settlers in the Far East, New York, Twayne Publishers, 1962. David Kranzler, Japanese, Nazis and Jews, Hoboken, NJ, Ktav Publishing House, 1976. Tragedy and Farce in Exile, 1925-1945, London, Hamish Hamilton, 1978.

Beth Hatefutsoth, Passage Through China : The Jewish Communities of Harbin, Tientsin and Shanghai, Tel Aviv, The Nahum Goldmann Museum of the Jewish Diaspora, 1986. Samuil Manski, With God’s Help, Northwestern University, 1990. A Survivor’s Tale from Lithuania to Jerusalem, New York, Kodansha International, 1995. Yukiko Sugihara and the Rescue of Thousands of Jews, San Francisco, Holocaust Oral History Project, 1995. Bernard Suchecky, L’Encyclique cachée de Pie XI.

Une occasion manquée de l’Église face à l’antisémitisme, Paris, La Découverte, 1995. London, The Johns Hopkins University Press, 1996. Yaacov Liberman, My China : Jewishi Life in the Orienr 1900-1950, Jerusalem, Gefen Books, 1998. Pamela Rotner Sakamoto, Japanese Diplomats and Jewish Refugees, Westport, CT, Praeger Pnblishers, 1998. The Secret History of Pius XII, New York, Viking, 1999. Alison Leslie Gold, A Special Fate. Chiune Sugihara, New York, Scholastic, 2000.