L’Immense effort: 1915-1916 PDF

Please forward this error screen to 131. Tank britannique Mark 1 pendant la bataille de Flers-Courcelette, le 15 septembre 1916. La bataille de la Somme a opposé les Britanniques et les Français l’Immense effort: 1915-1916 PDF Allemands en 1916, dans le nord de la France, lors de la Première Guerre mondiale.


Extrait : « Sous ce titre, obstine comme le choc d’un marteau-pilon, M. Charles Humbert n’a cessé de réclamer l’industrialisation de la guerre. Son collègue au Sénat, M. Henry Bérenger lui a fait écho, et de partout le grand cri d’alarme, scandé par des voix nombreuses, s’enfle et répond en tocsin au fracas du front, seconde les efforts méritoires et l’active énergie de M. Albert Thomas. »

À PROPOS DES ÉDITIONS LIGARAN :

Les éditions LIGARAN proposent des versions numériques de grands classiques de la littérature ainsi que des livres rares, dans les domaines suivants :

● Fiction : roman, poésie, théâtre, jeunesse, policier, libertin.
● Non fiction : histoire, essais, biographies, pratiques.

Ce fut l’une des batailles les plus sanglantes du conflit. Conçue en décembre 1915, par Joffre, commandant en chef des armées françaises, l’offensive de la Somme dut être amendée du fait du déclenchement de la bataille de Verdun, le 21 février 1916. Foch fut chargé par Joffre de sa mise en œuvre. Ce fut la première offensive conjointe franco-britannique de la Grande Guerre. Somme, dans un triangle entre les villes d’Albert du côté britannique, Péronne et Bapaume du côté allemand. 1 060 000 victimes, dont environ 442 000 morts ou disparus. Son bilan militaire fut peu convaincant.

Les gains de territoires des Alliés furent très modestes, une douzaine de kilomètres vers l’est tout au plus, et le front ne fut pas percé. Les combats usèrent les adversaires, sans vainqueurs ni vaincus. Pour la première fois, un film, La Bataille de la Somme, saisit une grande partie des horreurs de la guerre moderne en incluant des images tournées lors des premiers jours de la bataille. Ces événements furent également couverts par des photographes et peintres, comme François Flameng, peintre officiel des armées françaises, dont les nombreux croquis et dessins de ces événements parurent dans la revue L’Illustration.