L’Impérialisme colonial français en Afrique : Enjeux et impacts de la défense de l’AOF (1918-1940) PDF

Le négus Ménélik II mobilise 150 000 hommes. La Guerre à Madagascar, gravure de Louis Charles Bombled, 1895. 3 avril : l’Impérialisme colonial français en Afrique : Enjeux et impacts de la défense de l’AOF (1918-1940) PDF de Cape Coast d’une mission ashanti en Angleterre, après que les Britanniques ont signé de nouveaux accords avec les voisins de l’Asante, qui se sent menacé. Kufra, carrefour caravanier, devient rapidement un lieu de pèlerinage.


Battant en brèche l’idée d’une paix coloniale scrupuleusement respectée, cet ouvrage démontre d’abord la difficulté du colonisateur à faire respecter sa loi et sa voie. Il met également en exergue la complexité de l’interaction colonisateur/colonisé qui pouvait aller de l’assujettissement à la collaboration/accommodement en passant par un rapport de défiance/résistance. S’appuyant sur des archives inédites, cet ouvrage revisite la participation des tirailleurs sénégalais à la défense métropolitaine et l’enjeu stratégique que fut la base de Dakar dans le second conflit mondial.

Il s’agit de forces armés arabo-swahilies ralliés à l’EIC en 1893 qui opèrent dans l’est du Congo et tentent de contrôler l’ancien territoire de Tippou Tib. 10 août : les Français arrêtent Ahmadou Bamba. 30 septembre, expédition de Madagascar : les troupes malgaches sont battues et la reine Ranavalona capitule. La reine Ranavalona signe le traité qui lui est soumis par les vainqueurs : un résident général français est chargé des rapports avec les agents des puissances étrangères. 28 octobre : départ de Brazzaville de l’expédition de Gentil sur l’Oubangui et au Tchad. Ngungunhane, roi de Gaza, en 1895.