L’univers de l’enfant d’âge préscolaire PDF

Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-l’univers de l’enfant d’âge préscolaire PDF. Son intérêt pour les mollusques se développe après l’adolescence. Il deviendra un malacologiste renommé dès la fin de ses études secondaires.


Il est fascinant d’accompagner un enfant dans son développement. Toutefois, en tant qu’adulte, ses réactions, ses réflexions et sa façon de percevoir les événements du quotidien nous échappent parfois.

Cet ouvrage nous permet d’accéder facilement au monde de l’enfant d’âge préscolaire (3 à 5 ans). Il détaille l’ensemble de ses caractéristiques: sa pensée, son imagination, son langage, la compréhension de phénomènes comme le temps et la mort, sa famille, ses peurs ou encore les différences qu’il apprend à apprivoiser. L’explication de toutes ces notions est illustrée de belle et ludique façon par les réflexions et les commentaires de Mathilde, une charmante petite fille fictive de 4 ans particulièrement éveillée.

Piaget publiera de nombreux articles dans ce domaine, et continuera à s’y intéresser toute sa vie. Paris, où il travaille au laboratoire d’Alfred Binet. Cette période lui permet d’étudier les processus du développement de l’intelligence. Institut Jean-Jacques Rousseau à Genève en 1925. Ses travaux en psychologie génétique et en épistémologie visent à répondre à la question fondamentale de la construction des connaissances. Buste de Jean Piaget au Parc des Bastions à Genève. Cette dimension militante de Piaget s’accompagne de conférences sur l’éducation, écrits injustement oubliés que Constantin Xypas a réédités sous le titre : Jean Piaget, L’éducation morale à l’école.

Piaget en compagnie de Bernhard de Lippe-Biesterfeld lors de la cérémonie du Prix Érasme à Amsterdam en 1972. Il s’appuie sur les travaux d’Alfred Binet et les enrichit à la demande de Théodore Simon. Sa théorie est inspirée par la philosophie évolutionniste de Spencer et la philosophie de Kant. Selon Piaget, l’origine de la pensée humaine ne naît pas de la simple sensation, elle n’est pas non plus un élément inné.

Elle se construit progressivement lorsque l’individu, et en particulier l’enfant, entre en contact avec le monde. Grâce à ces contacts répétés l’enfant développe des unités élémentaires de l’activité intellectuelle, appelés schèmes. Elles apparaissent comme les unités de base de l’activité intelligente. Elles correspondent à la structure ou à l’organisation d’une action. Si cette assimilation, c’est-à-dire l’intégration de l’objet à un schème psychologique préexistant échoue, alors commence un processus d’accommodation. Piaget est contre les concepts de l’innéisme.

Il tente de modéliser le développement de l’intelligence sur la base de principes logiques. L’enfant est un logicien en herbe, qui donne un sens aux objets en faisant émerger leurs propriétés et fonctions. La logique et les mathématiques sont le raisonnement. Le raisonnement est la forme optimale de l’adaptation biologique, donc du cerveau. Piaget divise le développement psychologique de l’enfant en plusieurs périodes, chacune elle-même divisée en stades, conditionnant le suivant. Le fonctionnement cognitif est le même pour tous les enfants appartenant à la même période.