La campagne de l’Est 1870-1871, Besançon, Belfort, armée de Bourbaki, retraite en Suisse PDF

Sa famille, issue de la petite noblesse toulousaine, les Quinquiry d’Olive, a émigré à Hambourg durant la Terreur. Son père, Auguste Lanrezac, est officier d’infanterie de marine issu du rang. Renvoyé du Prytanée militaire de la Flèche, il la campagne de l’Est 1870-1871, Besançon, Belfort, armée de Bourbaki, retraite en Suisse PDF l’École impériale spéciale militaire de Saint-Cyr en septembre 1869 avec le classement de 75e sur 250 admis.


Rapport sur la campagne de l’Est (1870-1871) : Besançon, Belfort, armée de Bourbaki, sa retraite en Suisse / par M. J. Juteau (de Belfort),…
Date de l’édition originale : 1871
Appartient à l’ensemble documentaire : FrancComt1

Ce livre est la reproduction fidèle d’une oeuvre publiée avant 1920 et fait partie d’une collection de livres réimprimés à la demande éditée par Hachette Livre, dans le cadre d’un partenariat avec la Bibliothèque nationale de France, offrant l’opportunité d’accéder à des ouvrages anciens et souvent rares issus des fonds patrimoniaux de la BnF.
Les oeuvres faisant partie de cette collection ont été numérisées par la BnF et sont présentes sur Gallica, sa bibliothèque numérique.

En entreprenant de redonner vie à ces ouvrages au travers d’une collection de livres réimprimés à la demande, nous leur donnons la possibilité de rencontrer un public élargi et participons à la transmission de connaissances et de savoirs parfois difficilement accessibles.
Nous avons cherché à concilier la reproduction fidèle d’un livre ancien à partir de sa version numérisée avec le souci d’un confort de lecture optimal. Nous espérons que les ouvrages de cette nouvelle collection vous apporteront entière satisfaction.

Pour plus d’informations, rendez-vous sur www.hachettebnf.fr

Saint-Cyr dont il ressort 140e sur 176. Professeur, puis commandant en second de l’École de Guerre, Charles Lanrezac apparaît alors comme l’un des plus fins stratèges français, mais aussi le moins écouté, à la veille du Premier Conflit mondial. Lanrezac, par les hautes qualités d’intelligence, d’activité, d’initiatives, de sens de la manœuvre dont il avait fait preuve au cours des travaux sur carte et des exercices sur le terrain. Il l’oblige à resserrer son dispositif vers l’est.

Cette bataille contribue ainsi, indirectement, à la victoire de la bataille de la Marne, 10 jours plus tard. Désabusé, il refuse, en 1917, le poste de major général des Armées que lui propose Paul Painlevé, alors ministre de la Guerre. 29 août 1924 : grand-croix de la Légion d’honneur. Mai 1923 : grand-croix de l’ordre de la Couronne belge avec attribution de la croix de guerre avec palme.

La manœuvre de Lützen, 1813, Paris, Berger-Levrault, 1904, 279 p. La sécurité française : suivie d’une étude sur Lanrezac, Gallieni, Joffre, E. Georges Beau et Léopold Gaubusseau, En août 1914, Lanrezac a-t-il sauvé la France ? Presses de la Cité, 1964, 285 p. Pierre-Henri Aubry, Le Général Lanrezac, Paris, Argos, coll. Maîtres de la stratégie , 2015, 103 p.