La construction à ossature traditionnelle en chêne PDF

Une charpente est un assemblage de pièces de bois ou de métal, servant à la construction à ossature traditionnelle en chêne PDF ou couvrir des constructions et faisant partie de la toiture. C’est le charpentier qui est chargé de la mise en place d’une charpente.


Technique remontant au Moyen Âge, le pan de bois renoue aujourd’hui avec la modernité et suscite un intérêt croissant en France. Le matériau bois, et en particulier le chêne, sain, chaleureux, durable, permet une construction relativement rapide. On redécouvre l’esthétique du pan de bois. qui se distingue notamment de la maison à ossature bois (MOB) américaine par ses savants assemblages.

C’est tout un savoir-faire traditionnel que l’auteur. charpentier professionnel, transmet dans ces pages. L’homme du métier y trouvera des éclaircissements techniques. le particulier découvrira les grands principes du pan de bois et ses larges possibilités architecturales. Au-delà de la construction de l’ossature elle-même, les phases préliminaires de la conception du projet et le second oeuvre sont ici présentés. De nombreuses photos, des croquis et des exemples de réalisations contemporaines au cachet unique illustrent le propos.

La charpenterie désigne l’art du charpentier et le chantier de charpente. La dendrochronologie est la science permettant de dater le bois des charpentes. Les essences de bois utilisées pour la fabrication des charpentes traditionnelles sont nombreuses, de plus elles varient considérablement d’une région à une autre et même d’une époque à l’autre : elles dépendent en partie des possibilités momentanées d’exploitation et d’approvisionnement. Dans ces conditions, il est difficile de donner une liste exhaustive des essences de bois utilisés, celle qui suit reste donc ouverte. L’aubier et le bois parfait sont bien distincts, l’aubier clair n’a pas les qualités de durabilité du duramen. La coloration allant de rosâtre à brun en fait un bois facile à reconnaître. Il est plus dur et plus dense que les autres essences de résineux.

Les arbres au feuillage caduc doivent être abattus en hiver pour être hors-sève. Les résineux peuvent être coupés toute l’année. Lorsque les branches de l’arbre sont coupées, on obtient une grume nette, de la taille de l’arbre. Les billes sont ensuite débitées dans une scierie. En fonction du diamètre de la bille et de la qualité de son bois, le bois sera utilisé soit pour la charpenterie, soit pour la menuiserie, soit pour l’ébénisterie.

La bille de pied est la partie de la grume allant du pied de l’arbre jusqu’aux premières branches. La charpenterie est traditionnellement du ressort du charpentier, à l’origine un métier de bois. Hormis les bâtiments, ponts, barrages et autres ouvrages d’art qui peuvent être construits en bois, la charpenterie de marine qui s’occupe de bateaux en bois constitue une discipline sœur. Article détaillé : Lexique de la charpente. Les manières de construire diffèrent souvent d’un pays à l’autre, parfois d’une région à l’autre. De nombreuses cultures ont joué des formes et des couleurs permises par l’agencement des bois de charpente, murs et planchers.

En France, la terminologie peut différer d’une région à l’autre, ce qui compromet la validité de certaines entrées de dictionnaire, lesquelles gardent toujours une valeur de référence. Principe : la charpente dite traditionnelle est constituée de fermes, de pannes et de chevrons. Une ferme est composée par l’assemblage de plusieurs pièces de bois massif. Les assemblages des parties constitutives de la ferme se font par embrèvement, boulonnage ou clouage. C’est par elles que transitent les charges des chevrons vers les fermes. 50 à 60 cm maximum, suivant le type de couverture. Les combles sont protégés des déformations dues à diverses contraintes, permanentes ou occasionnelles, par diverses pièces de contreventement.