La fille de l’hiver PDF

Cet épisode a été écrit par les créateurs de la série, David Benioff et D. C’est une adaptation fidèle des premiers chapitres du roman A Game of Thrones de George R. Il présente une partie du cadre et des principaux personnages de la série. Une la fille de l’hiver PDF partie de ce premier chapitre se déroule hors de Westeros, dans une contrée au climat plus chaud, où vivent en exil deux membres de la Maison Targaryen, dépossédée d’un trône qu’elle tente de reconquérir.


L’Alaska, ses forêts impénétrables, ses étendues enneigées. Son silence. Sa solitude.
Depuis la mort de leur bébé, le mariage de Mabel et Jack n’a plus jamais été le même. Partir vivre sur ces terres inhospitalières paraissait alors une bonne idée. Seulement, le chagrin et le désir d’enfant les ont suivis là-bas et la rudesse du climat, le travail éreintant aux champs les enferment chacun dans leur douleur.
Jusqu’à ce soir de début d’hiver où, dans un moment d’insouciance, le couple sculpte un bonhomme de neige à qui ils donnent les traits d’une petite fille. Le lendemain matin, celui-ci a fondu et de minuscules empreintes de pas partent en direction de la forêt…
Peu de temps après, une petite fille apparaît près de leur cabane, parfois suivie d’un renard roux tout aussi farouche qu’elle. Qui est-elle ? D’où vient-elle ? Est-elle une hallucination ou un miracle ? Et si cette petite fille était la clé de ce bonheur qu’ils n’attendaient plus ?

Inspiré d’un conte traditionnel russe, La Fille de l’hiver est un roman à la fois moderne et intemporel où le réalisme des descriptions n’enlève rien à la poésie d’une histoire merveilleuse… dans tous les sens du terme.

L’un d’eux découvre des cadavres démantelés et déchiquetés de sauvageons, êtres qui peuplent les terres inhospitalières situées au nord du Mur. Pris de panique, il s’enfuit bien que la désertion, pour un patrouilleur, soit passible de la peine capitale. On informe Ned que le déserteur de la Garde de Nuit a été capturé. Il va le décapiter lui-même, accompagné de tous ses fils, sauf Rickon. Ce type de loup a théoriquement disparu depuis le dernier Grand Hiver, il y a deux siècles. Près du cadavre il y a six louveteaux encore vivants. Puisque le loup géant est l’emblème de la famille Stark et qu’il y a autant de louveteaux que d’enfants Stark, Ned en donne un à chacun.

Jon, le bâtard, échoie le plus petit, un albinos. Au retour de son époux, dame Catelyn l’informe de l’arrivée d’une lettre annonçant la mort de Jon Arryn. Ancien mentor d’Eddard, Jon était devenu la Main du roi, c’est-à-dire à la fois son premier ministre et son connétable. Alors que la fête bat son plein, Jon Snow, qui n’y a pas été invité du fait qu’il est bâtard, voit arriver son oncle, Benjen Stark, officier de la Garde de Nuit. Jon lui fait part de son désir de revêtir l’habit noir de la Garde. Benjen, arguant de l’âpreté de ce métier, tente de l’en dissuader.

Le lendemain, le jeune Bran, qui aime escalader les murs de Winterfell, grimpe à une haute tour désaffectée. Arrivé presque en haut de cette dernière, par une fenêtre, il surprend la reine Cersei et Jaime, son frère jumeau, en pleins ébats sexuels. Ce dernier pousse le témoin gênant dans le vide. Il compte sur l’aide de ce redoutable guerrier pour s’emparer du pouvoir qui lui revient. La blonde et diaphane Daenerys exprime quelques réticences à l’idée de cette union avec le peu engageant barbare, mais son frère se fait menaçant. Lors de la cérémonie de mariage, Daenerys reçoit deux présents.