La fin de l’eurolibéralisme PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie la fin de l’eurolibéralisme PDF. Au cœur de l’économie de marché, le mécanisme de l’offre et de la demande concourt à la découverte et à l’établissement des prix. D’une manière générale, il serait plus exact de parler  des  économies de marchés plutôt que  de  l’économie de marché, tant le système est dépendant des contextes et institutions très diverses qui accompagnent et soutiennent les marchés.


Le « non » Français à la Constitution européenne claqua comme une gifle magistrale des simples citoyens aux élites tellement assurées de leur domination qu’elles n’hésitèrent pas à manifester leur mépris pour une opinion populaire présumée vulgaire. De là à dire que ce vote historique n’exprime qu’un décalage entre l’élite informée et le peuple dépassé par un monde qu’il ne comprend plus, il n’y a qu’un pas. De là à croire que ce « non » ne débouche sur rien, car il n’y a pas d’alternative au « modèle » euro-libéral, il n’y a aussi qu’un pas. Mais ce sont deux faux pas que le livre de Jacques Sapir entreprend de corriger. Au-delà du « non » français, ce livre bref, décapant, savant et pourtant facile à lire, va aux fondements mêmes du décalage entre le peuple du « non » et l’élite du « oui ». Jacques Sapir démonte tous les non-sens économiques sur lesquels repose le discours euro-libéral dominant. Dans une forme accessible, il explique comment les résultats de la science économique réduisent à néant le culte de la concurrence libre et non faussée sur lequel repose la construction européenne depuis vingt ans. Il met en lumière la « nouvelle trahison des clercs » unis pour le « oui ». Leurs argumentaires, mélanges d’attaques haineuses et de lieux communs erronés, témoignent d’une profonde crise intellectuelle et du mépris pour la démocratie. Une fois démontrées l’absurdité du discours euro-libéral, l’auteur peut présenter les fondements d’un modèle alternatif pour l’Union européenne : l’économie mixte organisée plutôt que l’économie de marché dérégulée.

Certains auteurs posent clairement une distinction entre économie de marché et capitalisme. Pour lui,  le capitalisme dérive par excellence des activités économiques au sommet ou qui tendent vers le sommet. Article connexe : économie sociale de marché. Issue d’un concept et d’une pratique liée à l’ordo-libéralisme, l’expression recouvre aujourd’hui un sens plus large. Il n’y a pas sur le plan théorique d’unanimité quant à la définition précise de l’économie de marché.