La Franc-maçonnerie occultiste au XVIIIe siècle: & l’ordre des Elus Coens PDF

Cet article est une ébauche concernant l’ésotérisme. Le martinisme la Franc-maçonnerie occultiste au XVIIIe siècle: & l’ordre des Elus Coens PDF un courant de pensée ésotérique, rattaché à la mystique judéo-chrétienne.


Le martinisme est donc issu d’une rencontre entre la théosophie et la pensée de Saint-Martin. Le martinisme est un courant qui relève de l’ésotérisme judéo-chrétien. Robert Amadou, Louis-Claude de Saint-Martin et le martinisme, Paris, Éditions du Griffon d’or, 1946. Robert Amadou, L’Ordre martiniste au temps de Papus, Paris, Cariscript, 1988. Robert Ambelain, Le Martinisme, histoire et doctrine , suivi de Le Martinisme contemporain et ses véritables origines , Signatura, 2011, 288 p. Michele Moramarco, Nuova Enciclopedia Massonica, Foggia, Bastogi, 1997. Papus, Martinésisme, willermosisme, martinisme et franc-maçonnerie, Paris, Chamuel, 1899.

Richard Raczynski, Un dictionnaire du Martinisme, Paris, Ed. Complémentaires de Louis-Claude de Saint-Martin, Éditions Déméter, 1985, 176 p. Jean-Marc Vivenza, Le Martinisme, l’enseignement secret des Maîtres, Martinès de Pasqually, Louis-Claude de Saint-Martin et Jean-Baptiste Willermoz, fondateur du Régime Écossais Rectifié, Le Mercure Dauphinois, 2006. Patrice Béghain, Bruno Benoit, Gérard Corneloup, Bruno Thévenon, Dictionnaire historique de Lyon, Stéphane Bachès, 2009, Lyon, 1054 p. Jean-Marc Vivenza, Les élus coëns et le Régime Écossais Rectifié : de l’influence de la doctrine de Martinès de Pasqually sur Jean-Baptiste Willermoz, Le Mercure Dauphinois, 2010. Robert Amadou, « Rituels d’initiation des Élus Coën », in L’Autre Monde, no 68, février 1983, p. Gilles Le Pape, Les écritures magiques, Aux sources du Registre des 2400 noms d’anges et d’archanges de Martinès de Pasqually, Arché Edidit, 2006.