La guerre de Sécession PDF

Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. En pratique : Quelles sources sont attendues ? Sa victoire à l’la guerre de Sécession PDF présidentielle de 1860 entraîne une première sécession de sept États du Sud, avant même que Lincoln ne prenne ses fonctions. Lincoln répond en mobilisant une armée de volontaires dans chaque État, ce qui conduit à la sécession de quatre États esclavagistes sudistes supplémentaires.


Durant la première année de la guerre, l’Union s’assure du contrôle de la frontière des États sécessionnistes et établit un blocus naval alors que les deux camps renforcent leurs armées et leurs ressources. Dans l’Est, le chef militaire de la Confédération, Robert E. Lee, remporte une série de victoires sur les armées de l’Union mais il perd la bataille de Gettysburg au début de juillet 1863, ce qui est un tournant de la guerre. Outre un nombre indéterminé de victimes civiles, cette guerre provoque la mort de 620 000 soldats, dont 360 000 nordistes et 260 000 sudistes, ce qui en fait la guerre la plus meurtrière qu’aient connue les États-Unis à ce jour.

La très grande majorité des soldats étaient natifs des États-Unis. Concernant la participation non américaine, on a avancé le nombre de 60 000 étrangers. Elle met fin à l’esclavage aux États-Unis, restaure l’Union et renforce le rôle du gouvernement fédéral. Les conséquences économiques, politiques et sociales de cette guerre continuent d’influer sur la pensée américaine contemporaine. Articles détaillés : Origines de la guerre de Sécession et Esclavage aux États-Unis. Elle naît d’une opposition entre le Nord et le Sud qui remonte à l’époque de la naissance du pays.

Elle est une  alliance  entre les treize États fondateurs, écrite rapidement pour parer au plus pressé, en l’occurrence s’unir contre la métropole britannique. Une convention est alors appelée pour amender la Constitution. Cette convention fera bien plus que la simple tâche qui lui a été assignée, puisqu’elle écrira une nouvelle constitution, qui deviendra la Constitution des États-Unis d’Amérique. Il reste qu’il faut que cette constitution soit ratifiée, et cela par neuf des treize États alors membres. Massacre de partisans de l’abolition, au marais des Cygnes, Kansas, en mai 1858. Pour sa part, Howard Zinn, dans son Histoire populaire des États-Unis, fait valoir que la scission des États sudistes eut lieu même avant la prise de fonctions officielle de Lincoln, et fut motivée par des différends concernant la politique économique à suivre. Lincoln, représentant l’élite du Nord, proposait des protections tarifaires et une Banque des États-Unis, ce dont les États du Sud ne voulaient pas.

L’esclavage avait été aboli dans les États du Nord qui organisaient cependant son commerce. Ces États disposaient d’une main-d’œuvre mobile, disponible et à bon marché. L’opposition des deux philosophies économiques se concrétisa dès 1832. Article détaillé : Élection présidentielle américaine de 1860. Un complot pour assassiner le nouveau président avant son investiture, précédé de nombreuses lettres de menace, est déjoué le 23 février 1861 à Baltimore. Le Nord demandait des droits de douane pour protéger son industrie naissante.

L’existence de l’esclavage dans le Sud n’en faisait pas un bon débouché pour la vente des machines du Nord. Le choix des nouveaux États et territoires de l’Ouest devenait déterminant. Le Sud espérait trouver dans l’Ouest un soutien pour le maintien de l’esclavage. Le Nord voulait au moins bloquer toute propagation de l’esclavage dans d’autres États. La guerre de Sécession était prête alors à éclater.

Les États-Unis lors de la guerre de Sécession. En blanc, les territoires qui n’étaient pas encore des États, essentiellement sous le contrôle de l’Union. L’US Army, qui en 1860 n’avait que 16 367 hommes, avait commencé à mobiliser et à décupler ses effectifs, la conscription n’existant pas au début de ces événements et une partie de ses officiers prenant le parti de la Confédération. Des deux côtés les troupes étaient inexpérimentées, mais en nombre les confédérés avaient un maigre avantage.

Il est aussi sûr de dire que les troupes sudistes étaient beaucoup plus motivées puisqu’elles combattaient sur leur sol natal, envahies et en état de siège, le dos contre le mur. L’armée des États confédérés l’emporta au début des hostilités et certains de ses commandants, en particulier le général Robert E. Pendant l’été 1863, Lee joua son va-tout en envoyant ses troupes dans le Nord jusqu’en Pennsylvanie. Il se heurta à l’armée de l’Union à Gettysburg. Au bout de trois jours de combats désespérés, les Confédérés durent s’avouer vaincus.

Au même moment, sur le Mississippi, le général nordiste Ulysses S. Grant prenait la ville de Vicksburg. Le conflit s’acheva deux ans plus tard, après une longue campagne où s’affrontèrent les armées commandées par Lee et Grant, grâce à l’apparition progressive d’habiles généraux nordistes comme Ulysses S. L’Union réussit à envahir les États du Sud. Grant, qui s’est emparé six jours plus tôt de Richmond, la capitale des Confédérés du Sud, reçoit la reddition du général Robert E. Celui-ci capitule avec les 26 000 hommes qui lui restent.