La laine du mouton PDF

Une mosaïque de sols contrastés, d’une beauté sévère, forme le terroir qui entoure le village de Roquefort. C’est sur ces terres difficiles pour l’la laine du mouton PDF, que la légende et le caractère du Roquefort sont nés.


You need to install Flash Player! Les Monts de Lacaune dans le Tarn, sont à l’origine du nom de la brebis. La race Lacaune résulte de la sélection des meilleures brebis des différentes races locales présentes dans le rayon de Roquefort. Elle est donc parfaitement adaptée aux conditions climatiques et à l’environnement de la zone.

Avec un rendement en lait supérieur et des qualités rustiques améliorées, la race règne aujourd’hui seule sur la zone de la collecte du lait. LE MONDE DES BREBIS : VISITE DE FERMES Origine de la brebis Lacaune Par des concours d’éleveurs et des croisements multiples sur des races locales du Larzac, de Camarès, des Causses et de Rodez, va naître la brebis Lacaune, essentiellement laitière. La race Lacaune constitue aujourd’hui la quasi-totalité du cheptel sur le territoire. Parfaitement adaptée au terroir, la brebis Lacaune a su imposer ses qualités pour devenir l’unique productrice du lait destiné au fromage de Roquefort. 769 000 brebis constituent le troupeau laitier du Rayon de Roquefort.

La période de lactation s’étale sur six mois, de janvier à juin. Les fermes Sur le Rayon de Roquefort, il existe 1954 exploitations agricoles en ovin lait. Elles sont le premier maillon de la chaîne. Les éleveurs de brebis sont les acteurs de ce territoire et vous font partager l’amour de leur travail à la fois ancestral et moderne. Certaines exploitations produisent le lait pour l’industrie du Roquefort, d’autres transforment le lait dans leur propre fromagerie pour réaliser des pérails ou des tommes. Depuis le XIIème siècle, le travail des peaux d’agneau est, dans la région de Millau, au cœur du berceau de la race, une tradition séculaire.

On compte à ce jour à Millau : 5 mégissiers et 3 fabricants de gants. Les brebis Lacaune sont tondues une fois par an au printemps et produisent un kilo de laine  blanche, très fine. Cette laine était filée et précautionneusement roulée en pelotes ou en écheveaux. C’est le travail minutieux que quelques artisans continuent à perpétuer depuis des générations.