La Littérature à contre-nuit : Textes sur la Littérature et le Mal PDF

Un article de La Littérature à contre-nuit : Textes sur la Littérature et le Mal PDF, l’encyclopédie libre. Si ce bandeau n’est plus pertinent, retirez-le. En pratique : Quelles sources sont attendues ?


 » D’ailleurs, à l’inverse de la volonté polémique qui, quoique ridiculisant l’adversaire, ne lui tend pas moins un miroir où il peut se contempler et se grandir, je pense, par la seule étude de certaines œuvres qui, pour illustrer mon propos, me paraissent exemplaires et mettent en jeu le contraire du bavardage, c’est-à-dire une parole haute et claire, pouvoir infliger quelque dommage à l’un des dogmes contemporains les plus défendus, bien qu’invisible : la règle ou le commandement omniscients selon lesquels n’importe quelle bluette consensuelle et marchande a la profondeur de L’Enfer de Dante ou la dimension tragique de l’œuvre de Dostoïevski. « 

Céline lors de l’attribution du prix Renaudot en 1932 pour Voyage au bout de la nuit. Voyage au bout de la nuit est le premier roman de Céline, publié en 1932. Le roman est notamment célèbre pour son style, imité de la langue parlée et teinté d’argot, qui a largement influencé la littérature française contemporaine. Il expose ainsi ce qui est pour lui la seule façon raisonnable de résister à une telle folie : la lâcheté. Il est hostile à toute forme d’héroïsme, celui-là même qui va de pair avec la guerre. Pour lui, la guerre met en évidence la pourriture du monde, qui est un thème récurrent du roman.

Néanmoins, Voyage au bout de la nuit constitue bien plus qu’une simple critique de la guerre. On pourrait aussi voir une réflexion nihiliste. Rien ne semble avoir d’importance pour le personnage principal. Bardamu a vu la Grande Guerre et l’ineptie meurtrière de ses supérieurs dans les tranchées. C’est la fin de son innocence. C’est aussi le point de départ de sa descente sans retour.