La mode des Sixties : L’entrée dans la modernité PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. La série se la mode des Sixties : L’entrée dans la modernité PDF dans les années 1960 à New York, au sein d’une agence publicitaire fictive de Madison Avenue. Série Club depuis le 2 septembre 2012. 7e des 101 séries les mieux écrites.


Au début des années 1960, la génération des baby-boomers arrive à l’âge de plaire. Avec Brigitte Bardot, elle rejette la mode inspirée par les grands couturiers et invente ses propres codes. Les stylistes vont humer l’air du temps dans la rue pour créer des modèles que l’on retrouve dans les boutiques branchées, à leur tour assaillies par une clientèle jeune, celle qui écoute les Beatles ou « Salut les copains ». L’apparition de matériaux nouveaux et la diffusion des techniques de production de masse entraînent une révolution du marché : le prêt-à-porter apparaît et démocratise la mode. Ainsi, les fans de Sylvie Vartan ou de Françoise Hardy lassées de la « petite couturière » de leurs mères et rebutées par la « confection » ringarde consomment de la mode. Toutes ces innovations sont relayées par les médias : la mode s’impose comme source de biens de consommation pour tous. Les diktats de la jeunesse et la floraison de créateurs qui ont marqué les sixties ont-ils transformé durablement le rapport des femmes au vêtement ? C’est ce qu’a cherché à élucider un groupe de chercheurs qui, sous l’égide de l’Institut d’histoire du temps présent (CNRS), a travaillé pendant plusieurs années sur l’histoire de la mode des sixties et organisé, sous la direction de Dominique Veillon et Michèle Reat, un colloque au centre Georges-Pompidou et à l’EHESS sur les résultats de leurs recherches, dont ce livre est issu.

L’un de ses principaux cadres, Don Draper est un homme au passé mystérieux dont l’instinct et le charisme séduisent à la fois les femmes qui l’entourent et les entreprises qu’il courtise. Maxwell Huckabee, Aaron Hart, Jared S. Partners, il est le personnage principal de la série. En dépit du mystère entourant son passé, il est devenu le chef créatif publicitaire le plus connu et reconnu de New York. Donald Draper après sa mort au cours de la guerre de Corée, afin d’échapper à cette guerre. Elle reçut une proposition de Duck pour quitter Sterling Cooper, mais refusa, et Don l’embaucha dans la nouvelle agence Sterling Cooper Draper Pryce.

Bien que peu visible dans l’ensemble de la série, Don apprécie ses talents, et lui laisse une plus grande marge de manœuvre pour son nouveau poste. Campbell et sa femme Trudy ont des difficultés à concevoir un enfant, et il reste inconscient de la naissance et de l’abandon de son enfant par Peggy jusqu’à la fin de la saison 2. 3, insatisfait de son traitement à Sterling Cooper, il décide de quitter l’agence, avant que Don ne lui propose de participer à la nouvelle agence, à condition qu’il apporte un certain nombre de comptes clients qui représentent un total de 8 millions de dollars. Bien que remariée, elle continue à vivre avec ses enfants et son nouveau mari dans l’ancienne maison des Draper, dans l’attente d’en trouver une nouvelle. Joan Holloway À la tête du secrétariat de Sterling Cooper, elle gère la vie quotidienne des bureaux et les différentes secrétaires. Il garde un bon contact avec les employés de Sterling Cooper. Don ayant profité de son état d’ébriété pour s’imposer.