LA NEF MARRANE : ESSAI SUR LE RETOUR DU JUDAISME AUX PORTES DE L’OCCIDENT PDF

Un article de Wikipédia, l’encyclopédie libre. Cet LA NEF MARRANE : ESSAI SUR LE RETOUR DU JUDAISME AUX PORTES DE L’OCCIDENT PDF est une ébauche concernant la philosophie.


La phronêsis est ensuite devenue un concept central de la philosophie morale et politique, et la première des quatre vertus cardinales chez les Chrétiens. Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. La devise de Spinoza, inscrite sur son sceau de correspondance, est le mot latin Caute : méfie-toi, sois prudent. Plusieurs interprétations sur la signification de ce terme existent.

Par rapport à soi, toute prudence étant pour arriver à une fin, il faut en chaque affaire nous proposer un but digne de notre soin. En se proposant une fin telle que nous l’avons dite, il est encore plus important d’examiner s’il est en notre pouvoir de l’atteindre. L’Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers, 1751. Selon André Comte-Sponville :  Elle relève moins de la morale, pour les modernes, que de la psychologie, moins du devoir que du calcul. Gill Delannoy, Éloge de la prudence, p. Vie des philosophes illustres, livre VII, 126.

De moribus catholicae Ecclesiae, Desclée, 1936, p. Article  Prudence  de L’Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers. Rechercher les pages comportant ce texte. La dernière modification de cette page a été faite le 5 janvier 2018 à 18:01.

Séder secret en Espagne à l’époque de l’Inquisition. Sur la droite, des gardes armés font irruption chez les marranes. Colección de marranos , première image affichée lors d’une rechercher de « marranos » sur Wikicommons. Ce terme aurait été alors tourné en dérision par les catholiques ou les juifs non convertis, et appliqué aux Juifs qui ont choisi ou subi la conversion. Quelle que soit l’origine du mot, l’aspect péjoratif du terme est corroboré par d’autres appellations que l’on rencontrait dans cette région. Cette politique répressive fut encore renforcée avec le développement de l’effort d’Inquisition, en particulier sous la houlette impitoyable du premier Grand Inquisiteur, Tomás de Torquemada, lui-même d’une famille de conversos. Après le décret de l’Alhambra, une grande partie des Juifs espagnols fuirent au Portugal voisin.

Mais, dès 1496-1497, la politique royale du Portugal dut s’aligner sur celle de l’Espagne. Le roi donna aux Juifs le choix entre le baptême et l’exil, mais la plupart furent contraints au baptême. Le nombre de nouveaux convertis crut alors massivement au Portugal. Beaucoup se convertirent en surface mais continuèrent à pratiquer le judaïsme en secret. Italie, en Bretagne ou dans l’Empire ottoman.

La suppliciée est coiffée du sambenito. Ces pays attirent désormais les marchands marranes et les grandes communautés séfarades d’Amsterdam, Hambourg, Londres. Portugal après le décret d’expulsion de 1492, venant ainsi rejoindre les Juifs déjà présents dans le pays. Portugal ne comptait alors guère plus d’un million d’habitants. Dès 1496-1497, la politique royale du Portugal dut s’aligner sur celle de l’Espagne. Le roi donna aux Juifs le choix entre le baptême ou l’exil mais la plupart furent contraints au baptême.

Le nombre de nouveaux convertis crût alors massivement au Portugal. Beaucoup se convertirent en apparence mais continuèrent à pratiquer le judaïsme en secret. Italie, l’Empire ottoman ou les villes du nord-ouest de l’Europe avec lequel les relations commerciales portugaises étaient actives. Toutefois, sans contact avec le reste de la communauté juive et privés de rabbinat, leurs pratiques religieuses ont mêlé éléments juifs et catholiques et leur calendrier s’est christianisé. Elles ont aujourd’hui quasiment disparu à la suite de l’émigration et de l’exode rural massifs qui ont dépeuplé ces régions. Elle a rencontré un écho auprès des plus jeunes mais a échoué auprès des personnes plus âgées, attachées à la tradition syncrétique crypto-juive forgée dans la clandestinité. Certaines spécialités culinaires du nord-est du Portugal auraient, selon la légende, une origine crypto-juive.

L’émigration des nouveaux chrétiens portugais est à l’origine des marranes du Nord-Est du Brésil qui, contraints au secret, ne sortirent de l’ombre que dans le courant des années 1980. Lecciones del idioma castellano, Andres Ferreyra, 1894. Pour la première génération de Juifs confrontés à l’obligation de se convertir, le marranisme représente essentiellement un acte de refus et de résistance : le choix de continuer à pratiquer le judaïsme en secret puisqu’il n’est plus possible de le faire ouvertement. Pour les générations suivantes, ce rapport au judaïsme est beaucoup plus complexe.