La nuit du nécrophile PDF

Les cas de nécrophilie restent flous à travers l’histoire, bien que certains écrits aient affirmé l’existence de cette la nuit du nécrophile PDF depuis l’époque de l’Égypte antique. Un acte sexuel avec un cadavre est généralement considéré comme socialement inacceptable. Le fait que la victime n’aurait pas consenti à l’acte de son vivant l’apparente au viol d’un individu décédé. Presque toutes les sociétés humaines condamnent l’abus des morts comme une forme d’irrespect symbolique.


Voici le premier ouvrage français entièrement consacré à la nécrophilie. Cette perversion sexuelle, considérée comme abjecte et révoltante, n’inspire souvent que du dégoût. On en parle peu, et c’est à peine si elle est clairement désignée par son nom lorsqu’un cas est évoqué dans la presse. Il s’agit pourtant d’une paraphilie beaucoup plus courante qu’on le pense communément. Chaque année, de nombreuses affaires de ce type sont révélées et les historiens en ont répertorié un grand nombre au cours des siècles passés. Malheureusement, le sujet ne semble pas séduire les sociologues et encore moins les médecins qui, même dans des ouvrages consacrés aux perversions sexuelles, n’y consacrent habituellement que quelques pages. Cet ouvrage vise donc à remédier à un manque. Il aborde les cas de ce type liés à toutes les périodes de l’histoire, de l’Antiquité à nos jours. Il examine aussi toutes les « variations » autour de ce sujet, qu’il s’agisse de variations autour du fétichisme morbide ou du nécro-sadisme.

La police russe a retrouvé chez lui, à Nijni-Novgorod, les restes de vingt-neuf jeunes filles, décédées entre les âges de quatorze à vingt-cinq ans. Pour son cas, il n’y eut pas de meurtre, mais les corps des jeunes filles exhumées étaient décédées depuis de nombreuses années, souvent plusieurs décennies. Les relations sexuelles avec une personne décédée sont interdites dans la plupart des pays. Code pénal punit de deux ans d’emprisonnement et de 30 000 euros d’amende toute atteinte à l’intégrité du cadavre, par quelque moyen que ce soit. Le Royaume-Uni a rendu la pénétration sexuelle d’un cadavre illégale par la loi dite Sexual Offenses Act 2003 et passible de deux ans de prison.

Aux États-Unis, la plupart des États proscrivent cette pratique. Jusqu’en 2004, la Californie possédait des lois contre la mutilation de cadavres et la profanation de tombes, mais rien de spécifique concernant l’acte sexuel avec un cadavre. C’est le tout premier cas observé de nécrophilie chez les canards colverts. Les relations entre l’amour et la mort sont fréquemment utilisées comme expressions artistiques, notamment chez les romantiques. Une référence plus récente en matière littéraire sur le sujet est le roman Le Nécrophile, de Gabrielle Wittkop, paru en 1972, où l’auteur décrit de façon minutieuse et réaliste l’univers du nécrophile, ses sentiments, et relate de nombreux détails sur ses méthodes, ses habitudes, ses sensations. Brite publie Le Corps Exquis qui décrit la relation amoureuse de deux tueurs en série, le roman aborde largement les thèmes de la nécrophilie et du cannibalisme.

Bertrand déterrait des cadavres de femmes dans les cimetières parisiens pour satisfaire ses pulsions sexuelles. De nombreux artistes se sont penchés sur la connexion romantique entre la mort et l’amour. Ainsi que le groupe Odeur, dans la chanson Astrid, sur l’album no sex, en 1980. Au début des années 2000, le groupe finlandais HIM a connu le succès en Europe avec le titre Join Me in Death.