La rafle de Sainte-Anne-des-Bois : Mon itinéraire de déporté PDF

En cinq années, plus d’un million cent mille hommes, femmes et enfants meurent à Auschwitz, dont 900 000 le jour même de leur arrivée, en général par train. En raison de sa taille, Auschwitz est considéré comme le symbole des meurtres de masse commis par la rafle de Sainte-Anne-des-Bois : Mon itinéraire de déporté PDF nazis et plus particulièrement comme celui de la Shoah, au cours de laquelle près de six millions de Juifs furent assassinés. Comme les autres camps de concentration nazis, Auschwitz était placé sous les ordres de Heinrich Himmler et de la SS. Monument historique et culturel majeur, qui contribue au  devoir de mémoire , Auschwitz est depuis 1979 inscrit au patrimoine mondial de l’Unesco.


L’ensemble du camp et divers terrains annexes, dont le terrain avec une partie de voie ferrée de l’époque, a une superficie de environ 55 kilomètres carrés dont environ 10 Kilomètres carrés pour le camp à lui seul. C’est une enclave mémorielle perpétuelle sur le territoire polonais. 31 mai 1942 — un camp de travail pour la société IG Farben. Ces trois camps étaient complétés par une cinquantaine de petits camps dispersés dans la région et placés sous la même administration. SS en février 1940 : c’est un camp de concentration et de travail forcé.

La main-d’œuvre sera celle du camp de concentration. Le commandant SS Rudolf Höss est chargé de la construction du camp et de son maintien. Il se situe au milieu de la région de la Pologne annexée par le Reich en 1939. Les premiers prisonniers sont des opposants politiques polonais, socialistes ou communistes pour la plupart.

Le nombre de prisonniers atteint environ 20 000 en 1942. Le travail rend libre  —, qu’il inscrit en haut du portail d’entrée. Chaque jour, lorsque les prisonniers quittent le camp pour aller travailler, c’est au rythme d’une marche jouée par l’orchestre des femmes détenues, et il en est de même à chaque arrivée de déportés. Pour surveiller les détenus, les SS utilisent des Kapos, recrutés parmi les prisonniers allemands de droit commun les plus violents.