LA SECONDE GUERRE MONDIALE DANS LES HAUTES-ALPES ET L’UBAYE PDF

Un article de Wikipédia, l’LA SECONDE GUERRE MONDIALE DANS LES HAUTES-ALPES ET L’UBAYE PDF libre. Cet article est une ébauche concernant une commune des Hautes-Alpes.


Si vous avez un doute, l’atelier de lecture du projet Communes de France est à votre disposition pour vous aider. Consultez également la page d’aide à la rédaction d’un article de commune. Elle est connue comme station de sports d’hiver. Ses habitants sont appelés les Varsincs.

Vars est une commune alpestre située sur l’axe qui relie les communes de Guillestre et de Barcelonnette, par le col de Vars à 2 108 m. Vars se situe aux portes du parc naturel régional du Queyras. Une partie de la commune, la réserve du val d’Escreins, une des premières réserves municipales de France créée en 1964, a été intégrée au parc depuis sa création en 1977 jusqu’en 2010. 3 385 m d’altitude, la Font Sancte est le point culminant de la commune. Vars constitue, avec Risoul, le domaine de la Forêt Blanche entre 1 650 m et 2 780 m d’altitude.

Ce domaine compte environ 180 kilomètres de pistes, plus de 100 pistes et environ 55 remontées mécaniques dont 1 télécabine, 1 télépulsé et 7 télésièges débrayables. Ce dernier hameau, qui constitue le cœur de la station de ski actuelle, s’étage entre 1 800 m et 1 950 m. Il s’agirait d’un oronyme qui viendrait du pré-celtique var, signifiant  rocher, escarpement . Une autre version donne à ce nom le sens de  lieu de sépultures antiques . En effet, certains affirmèrent qu’on en avait trouvé là plusieurs. Il semble qu’il y ait une confusion. Malgré tout, en Ubaye, il y a des noms de famille  De Vars .

Vars  est le nom donné aux caveaux de famille se trouvant dans l’église de Barcelonnette et il dit que le nom du col de Vars a la même étymologie. Cette dernière étymologie étayée par de mauvais arguments rejoint peut-être la seconde. Le patois local emploie bien le mot  vars  pour les sépultures dans les actes notariés. Cette acception pourrait-être parallèle au sens du  passage terrestre . Val-d’Escreins extrait de la Carte de 1754 de Bourcet. Articles connexes : Dauphiné et Histoire des Hautes-Alpes.

Saint-Marcellin est le village le plus ancien de la commune. La commune s’est ensuite étendue vers Sainte-Marie et Sainte-Catherine. Enfin, à partir de 1962, Les Claux ont été construits autour des activités sportives et principalement du ski alpin. Comme la plupart des vallées alpines, celle de Vars est déjà fréquentée par l’homme 4 000 av. Une des nombreuses théories sur le passage des Alpes par Hannibal avance que son armée et ses éléphants de combat seraient passés le col de Vars, en 218 av. Vars reste un lieu de passage déterminant entre la France et l’Italie.

Ainsi, ses habitants verront s’y succéder de nombreuses batailles. Les ordres monastiques et congrégations religieuses tiennent des refuges proches des cols, comme aussi des structures dans les bourgs. Là où est la chapelle actuelle de la Madeleine, versant sud du col existait un très ancien refuge tenue par ces moines. Sur ces axes, ils tenaient aussi un lieu d’hospitalité à la sortie de Guillestre en montant vers Vars. En paisible coexistence avec les catholiques, les Huguenots font de Vars un refuge et édifient un temple.