La Société du risque : Sur la voie d’une autre modernité PDF

Ulrich Beck constate un changement dans la configuration de la société, en raison du développement industriel et technologique, où la question centrale est désormais la répartition du risque. Beck insiste en partie sur la tolérance au risque qui, selon lui, en baissant, augmente la demande d’assurabilité. Ulrich Beck a exprimé a de nombreuses reprises des positions en faveur d’un État supranational et d’un Parlement mondial. Dans la Société du risque : Sur la voie d’une autre modernité PDF logique de ces positions, il s’est exprimé dans la presse en faveur de l’approbation de la Constitution européenne proposée au vote des Français en 2005.


C’est en 1986, peu de temps après la catastrophe nucléaire de Tchernobyl, que paraissait en Allemagne La Société du risque. Livre pionnier, traduit en plusieurs langues, sa publication en français intervint au lendemain des attentats du 11 septembre 2001 et de l’explosion d’une usine chimique à Toulouse. Alors que l’on s’interroge plus que jamais sur le  » risque zéro « , l’assurance, la responsabilité et la prévention, l’ouvrage d’Ulrich Beck fournit des clés pour penser ce que l’auteur diagnostique comme un véritable changement de société. Car si nous ne vivons pas dans un monde plus dangereux qu’auparavant, le risque est désormais beaucoup plus qu’une menace : il est devenu la mesure de notre action. A une logique de la répartition des richesses a succédé une logique de la répartition des risques : contrainte dès lors de poser continuellement la question de ses propres fondements, la  » société du risque  » fait de l’avenir la question du présent

Cette section est vide, insuffisamment détaillée ou incomplète. Michael Brater et Hansjürgen Daheim: Soziologie der Arbeit und der Berufe. Anthony Giddens und Scott Lash: Reflexive Modernisierung. Macht und Gegenmacht im globalen Zeitalter. Die Neuvermessung der Ungleichheit unter den Menschen: Soziologische Aufklärung im 21. La Société du risque : Sur la voie d’une autre modernité , Aubier, 2001, 521 p. Pouvoir et contre-pouvoir à l’ère de la mondialisation , Aubier, 2003, 561 p.