La souveraineté monétaire des pays africains : Conférence prononcé à l’invitation de l’Association PDF

Kemi La souveraineté monétaire des pays africains : Conférence prononcé à l’invitation de l’Association PDF en interview Mali 2017. Kemi Seba en interview lors de la remise du prix MJA intellect à Bamako le 16 juillet 2017.


Alors que les constitutions africaines proclament la souveraineté de leurs états et de leurs peuples, ils demeurent soumis à la prééminence des contraintes venues de l’extérieur. Les aberrations du système actuel conduisent à des conséquences déconcertantes économiquement telles que des banques accumulent des surliquidités sur des marchés où les entreprises privées et les particuliers manquent d’accès au crédit et où les Etats trouvent facilement financement.

Kémi Séba se fait d’abord connaître en France en tant que fondateur ou porte-parole de plusieurs organisations, notamment  Tribu Ka  et  Génération Kémi Séba , toutes deux dissoutes par décret pour incitation à la haine raciale. Afrocentriste radical à ses débuts, Kemi Seba déclare abandonner sa vision racialiste en 2008, pour adhérer au panafricanisme. Ce nouvel engagement le fait devenir en quelques années une figure médiatique de ce courant idéologique en Afrique francophone. Après avoir brûlé un billet de franc CFA sur une place publique à Dakar, afin de protester contre le manque de souveraineté monétaire qui touche les pays utilisant cette devise, il est expulsé du Sénégal en septembre 2017, à destination de la France. Washington, et représentant du prédicateur extrémiste noir Khalid Abdul Muhammad. Kémi Séba redevient en 2010 membre de la Nation of Islam avant de la quitter à nouveau en 2013.

En septembre 2017, Séba est accusé d’être  une menace grave pour l’ordre public  après avoir brûlé un billet de franc CFA afin de protester contre le manque de souveraineté monétaire qui touche les pays d’Afrique francophone. Peu de temps après son arrivée au Sénégal, il est engagé comme porte-parole du  mouvement mondial de la jeunesse panafricaine pour les États unis d’Afrique , mettant en avant le fait que le coordinateur en est le ministre-conseiller chargé du panafricanisme Amadou Lamine Faye. Considérant que, pour des raisons inhérentes aux nécessités de l’ordre public, il convient de réprimer les manifestations d’une idéologie raciste et discriminatoire, ainsi que tout encouragement à l’antisémitisme. Je rêve de voir les Blancs, les Arabes et les Asiatiques s’organiser pour défendre leur identité propre.

En 2016, il fonde l’ONG Urgences Panafricanistes qui se donne pour but d’apporter une aide médicale et scolaire sur les terrains de conflit en Afrique afin de concurrencer les ONG occidentales. Kémi Séba à Dakar en août 2011. Théâtre de la Main d’or dirigé par Dieudonné. Ce qui se passe aujourd’hui en Palestine est mille fois pire que la Shoah. Nous abattrons les sionistes, nous abattrons l’impérialisme. Kinshasa, les impérialistes, ils ont balancé des maladies. Ceux qui balancent au Zimbabwe le virus Ebola.