La télématique des autres PDF

Si ce bandeau n’est la télématique des autres PDF pertinent, retirez-le. En pratique : Quelles sources sont attendues ?


France, il n’a pas franchi les frontières. La télématique est un terme qui recouvre les applications associant les télécommunications et l’informatique, apparu en France à l’occasion de la filière technologique qui allait donner vie au Minitel. En France, les premiers travaux sur la transmission numérique remontent au début des années 1960. Mais Cyclades n’eut pas le même succès que sa version américaine  Arpanet . Alain Minc, l’un des deux auteurs du Rapport Nora-Minc, devient en 1979 directeur financier de CII-Bull, qui prend une participation au capital d’Olivetti, fabricant italien de machines à écrire.

Le gouvernement français choisit alors la voie d’une spécialisation en téléphonie plutôt qu’en microinformatique. Mais faute de susciter un grand intérêt de la part des services d’exploitation des télécoms qui ne voyaient pas les nombreux avantages et les fonctionnalités d’un tel système, le TIC-TAC disparait. Gouvernement un plan de développement :  le téléphone pour tous . Cette brillante idée va devenir une priorité nationale et marquera le début de  l’informatique pour tous . Un premier test d’annuaire électronique, une des applications de  Télétél , est effectué à Saint-Malo en 1980. C’est la raison pour laquelle en 1982, le législateur décide tout d’abord de soumettre la télématique à un régime d’autorisation qui était cependant proche de celui de la déclaration puisque l’autorisation pouvait être acquise tacitement après un délai de deux mois sans réponse de l’administration.

L’année suivante, une seconde expérience proposant un service d’annuaire électronique est effectuée sur l’ensemble de l’Ille-et-Vilaine. Vu son succès, le système est généralisé sur tout le territoire français. 1983, France Telecom décide d’équiper gratuitement tous les foyers du Minitel afin que chacun puisse découvrir quels y sont les services disponibles. L’idée est une réussite puisqu’on assiste à un décollage des usages du Minitel. Néanmoins, certains sujets restent encore problématiques comme celui de la pornographie et de la tarification.

Le véritable essor apparaît entre 1984 et 1985 grâce à deux phénomènes. D’une part avec la naissance du  kiosque , méthode simple de recouvrement et de distribution des services Minitel fondée non pas sur la distance mais sur la durée de consultation. D’autre part, grâce à la distribution gratuite d’un terminal, simple, de consultation : le Minitel. En outre, avec l’apparition du 3615 et des codes d’accès, un service de qualité parvenu à remporter la satisfaction de tous.