La Trilogie de l’Elfe Noir, terre natale – terre d’exil – terre promise PDF

Ses yeux la Trilogie de l’Elfe Noir, terre natale – terre d’exil – terre promise PDF sont une rareté chez les drows. Même selon les standards elfiques, Drizzt est d’une grande beauté.


Mais sa timidité lui a fait manquer beaucoup d’occasions avec les femmes, mêmes si certaines n’étaient pas spécialement recommandées. La voix de Drizzt est douce et mélodieuse, mais laisse beaucoup transparaître ses émotions. Il est également très habile de ses mains, dans tous les domaines : il peut aussi bien crocheter une serrure que sculpter ou graver. Drizzt a peu d’amis, mais ils sont tous d’une fidélité et d’un courage à toute épreuve. Peu après son arrivée à la surface, il rencontre le chef des nains du clan Marteaudeguerre, Bruenor Marteaudeguerre, et sa fille adoptive humaine, la belle Cattie-Brie. Drizzt est né dans la cité drow de Menzoberranzan, en Outreterre. Il est le troisième fils de la maison Daermon N’a’ Shezbaernon, ou Do’Urden.

Selon les coutumes drow, il devait être sacrifié à la déesse Lloth dès sa venue au monde. Alors que Drizzt doit être formé comme sorcier, Zaknafein Do’Urden, le maître d’armes de la Maison, se rend compte que ce jeune drow possède des prédispositions exceptionnelles pour le combat. Après un test que Drizzt remporte avec succès, Matrone Malice accepte que Zak le forme. Durant 4 ans, Zaknefein et Drizzt vont s’affronter dans d’innombrables joutes d’entraînement. Drizzt excelle dans le maniement du cimeterre, et atteint presque le niveau de son maître. L’immense talent de Drizzt est une nouvelle fois démontré durant ses études, son art du combat étant considérablement meilleur que celui des autres aspirants guerriers. C’est durant cette période à l’académie qu’il va rencontrer Guenhwyvar, la panthère magique qui deviendra son fidèle compagnon.

Il sort de l’académie couvert de lauriers, mais écœuré par la vie qui lui est destinée. Drizzt eut beaucoup de mal à s’intégrer dans la société de la surface, celle-ci ayant appris à considérer les drows comme des ennemis sadiques et dangereux, cela lui pris plusieurs années. Au début de sa vie à Menzoberranzan, Drizzt vénère Lloth, la déesse araignée, comme la plupart des drows. Une fois décidé à quitter le monde souterrain de l’Outreterre, il renie sa déesse et reste un long moment sans vénérer aucun dieu. Montolio, il se convertit à la foi de son nouveau mentor, le culte de la déesse Mailikki.

Il a la chance de voir et de caresser une licorne, un évènement extrêmement rare et un signe de la bienveillance de la déesse à son égard. Drizzt garde cependant une distance prudente à la religion et ne prie que rarement, préférant trouver en lui-même la force de résoudre ses problèmes. Drizzt est issu de l’imagination de l’écrivain R. Il publia son premier vrai roman en 1988 L’éclat de cristal, qui est le tome 4 des aventures de Drizzt. Jarlaxle et Artémis Entreri, les plus célèbres ennemis de Drizzt. Cette trilogie est la suite de La Légende de Drizzt. Cette saga est la suite de Transitions.