La truffe. illustrations en noir et en couleur PDF

Une petite graine avalée par un monstre, va se mettre à pousser dans son estomac. Mais ce monstre, malade à cause de la graine, va lui-même se faire manger par un plus gros monstre, qui va lui aussi se faire dévorer par un encore plus gros, et la truffe. illustrations en noir et en couleur PDF de suite.


Qui a un long nez bleu turquoise, deux grands yeux jaunes, des dents blanches et pointues ? C’est le grand monstre vert qui apparaît et disparaît au fil des pages. L’histoire d’un monstre plein de poils, d’une princesse, « poil aux fesses » et d’un prince charmant, « poil aux dents ». Et à sa place, réapparaît le monstre poilu.

Pour hurler de rire tout au long d’une série de péripéties désopilantes. Une petite souris se promène dans le bois. Sur son chemin elle croise le renard, le hibou et le serpent qui la trouvent bien appétissante et l’invitent à déjeuner chez eux. Un terrible animal rôde dans les parages : une créature terrifiante, gigantesque, aux yeux cruels et aux moustaches pointues comme des épées. Merci pour ton site plein de bonnes idées. Bonnes vacances ou bonne reprise, en fonction de ta zone.

Tu as peur des monstres qui se cachent sous ton lit ? Des petits diables à tentacules ? Des fantômes à gros sourcils et des ogres à menton velu ? C’est que tu n’as pas lu Comment ratatiner les monstres ! Car si tu l’avais fait, tu saurais qu’il suffit d’un peu de méthode et quelques recettes imparables pour faire décamper les pires monstres ! Avec le manuel P’tit Glénat du chasseur de monstres, c’est toi qui va devenir la terreur des grosses bébêtes !

Tous les enfants sont sagement assis à leur place quand ils croient entrevoir un monstre qui se cache derrière le tableau. Mais la maîtresse les rassure : elle connaît le moyen d’apprivoiser le monstre. Il suffit de lui réciter l’alphabet. Deux monstres vivent dans la paresse entre la jungle et la mer. Un jour, un autre monstre débarque et leur fait découvrir les vertus du travail et le sens de l’hospitalité. Aux abords de l’école c’est la panique : un monstre dévore tous les prénoms des enfants.