La veuve blanche PDF

Cet article est une ébauche concernant la littérature française. Cette chronique retrace l’histoire de Blanche Monnier, qui a vécu recluse dans une chambre pendant vingt-quatre ans dans un grabat au milieu d’excréments et de débris de nourriture, d’abord semble-t-il de sa propre volonté, puis séquestrée par sa mère, qui l’obligeait à vivre nue parmi les immondices dans une chambre jamais nettoyée, dont les fenêtres étaient condamnées. Gide a simplement modifié les la veuve blanche PDF des protagonistes de ce drame domestique.


Cet ouvrage oeuvre pour l éducation de la jeune fille. Un village rigoureux dans l application des règles et lois ancestrales, rétrogrades et draconiennes. Une jeune veuve moderne, dynamique et travailleuse qui défie lesdites lois. Un cocktail délicieux de personnalités, de courage, d ambitions, d amour et de réussite sociale, qui se sirote comme du pastis au bord du fleuve Sanaga.

Sa mère Louise et son frère Marcel sont arrêtés et écroués. L’affaire devient nationale lorsque le procès pour séquestration criminelle avec torture, met en lumière cette réclusion. 11 octobre 1901 du tribunal correctionnel de Poitiers qui condamne son frère Marcel à quinze mois de prison pour complicité d’actes de violence. Ce procès révèle que Marcel a voulu faire placer Blanche dans une maison de santé, mais sa mère a refusé : il était habituel pour une famille de la petite bourgeoisie de cacher une affaire honteuse.

Ciboure dans les Pyrénées-Atlantiques, conservant une maison de campagne à Migné où il décède en juin 1913. Le Livre des bizarres, Guy Bechtel et Jean-Claude Carrière, éditions Robert Laffont, 1981, pp. Sa mère Louise-Léonide Demarconnay, fille d’un agent de change,  belle de dot , était selon la rumeur locale une femme castratrice, acariâtre et avare. Minh Tran Huy, Les écrivains et le faits divers, Flammarion, 2017, p. Jean-Marie Augustin, L’histoire véridique de la séquestrée de Poitiers, Fayard, 2001, 334 p. Laurent Moreillon, L’infraction par omission, Librairie Droz, 1993, p.