La vie en rose – l’obsessionnelle poursuite du bonheur PDF

L’action se déroule dans l’aile G de la la vie en rose – l’obsessionnelle poursuite du bonheur PDF pour femmes de Larkhall. Nous suivons le quotidien des condamnées mais aussi celui des membres du personnel. La série met en lumière les difficultés que représente la vie dans une prison pour femmes, autant au niveau pratique qu’humain. Les conflits entre les détenues et les gardiens sont le quotidien de Larkhall et les directeurs qui se succèdent doivent gérer aussi bien les dérapages des gardiens que les humeurs des détenues.


Au début, Néomie est un foetus heureux : pas de poubelles à descendre, pas de PV, pas de concurrence, c’est la béatitude amniotique. Petite fille, bien que très affectée par la mort de la maman de Bambi, elle crapahute dans les verts pâturages de l’enfance avec un entrain qui ressemble beaucoup au bonheur. Mais voilà qu’un jour, elle devient une vraie femme en état de marche et étrenne son premier soutif ce qui l’emballe moyennement. Il faut dire que nous sommes avant 68, avant l’invention du tampax et du féminisme, autant dire au Moyen Age. Elle étrenne aussi son premier prince charmant, et c’est là que les choses se compliquent. D’amours foirées en extases « chimiques » plutôt réussies, elle va s’en prendre plein la poire, jusqu’à ce que lui vienne cette sagesse qui consiste à capter les petits bonheurs au lieu de cavaler après l’escroquerie du siècle : le gros bonheur bien cadré et obligatoire. « Prends du bleu, prends du rose et touilles, tu obtiendras la couleur de l’hématome », dit Jean Teulé dans sa préface. Cestac étant imbattable pour nous dessiner les grands enthousiasmes pétaradants et les déconvenues qui s’ensuivent, cette vie couleur hématome, racontée avec franchise et crudité, est tordante. Les filles s’y retrouveront spontanément, et les garçons auront entre les mains un document utile sur le « mystérieux » fonctionnement des filles. Mais l’album s’adresse surtout à ceux qui, parfois, doutent de la « qualité » de leur bonheur. Ils verront que tout est relatif et que la poursuite du bonheur sous toutes ses formes, en solitaire ou en famille décomposée, recomposée, etc…, c’est comme la chasse au dahu. On revient bredouille mais on s’en fout. Ce qui compte, c’est la balade et le pique-nique. Voilà une pensée revigorante, n’est-il pas ?

Les conflits liés aux abus de pouvoir exercés sur les détenues ou entre les membres du personnel perturbent régulièrement la gestion de la prison. Article détaillé : Liste des épisodes des Condamnées. Un des axes forts des trois premières saisons est l’histoire d’amour entre Nikki Wade et Helen Stewart. Nikki a tué un policier qui tentait de violer sa petite amie et Helen, qui est sur le point de se marier, est gouverneur de l’aile G de la prison de Larkhall où Nikki est enfermée. Cette histoire entre deux femmes est décrite avec le même naturel, le même degré de complexité et les mêmes scènes explicites que s’il s’agissait d’une histoire hétérosexuelle. Beaucoup de spectateurs ont considéré que la subtilité et l’émotion apportées au portrait de cette relation en ont fait un des atouts majeurs de la série.

Pour cette raison, Les Condamnées a aussi focalisé l’attention d’un nombre important de fans de la communauté lesbienne. Cependant, cette histoire d’amour n’est pas le sujet central de la série. Beaucoup d’autres intrigues tout aussi richement décrites prennent aussi place au premier plan. Heureusement, la noirceur du propos est contrebalancée par des dialogues souvent hilarants, un traitement proche de la comédie – bien que sans concession – et la présence de personnages plein de fantaisie comme les  Julie , deux prostituées bien décidées à ne pas se laisser déborder par la déprime. Helen avait démissionné de son poste de gouverneur de l’aile G à la fin de saison 1 parce qu’elle se sentait dépassée par la dimension qu’avait prise son histoire d’amour avec Nikki.

Elle réapparaît dans cette saison 2 à un poste social qui lui permet de s’occuper exclusivement des détenues de longue peine, donc de passer beaucoup plus de temps avec Nikki. On comprend que ce poste lui permet surtout d’avoir accès aux documents nécessaires à la préparation d’un nouveau procès pour Nikki. Par ailleurs, on trouve une Shell déstabilisée face à ce nouveau gouverneur à qui elle a raconté les abus qu’elle a subis pendant son enfance. Et Zandra qui a été complètement négligée par le médecin de Larkhall voit sa santé se détériorer jusqu’à une issue tragique. Elle finit par perdre la vie à la suite d’une tumeur au cerveau qui n’a pas été correctement dépistée et soignée. Parmi les nouveaux personnages de la saison 2, apparaît Yvonne Atkins.

C’est une femme drôle, au verbe haut, issue du milieu du grand banditisme et qui ne s’en laisse pas conter. Elle est condamnée à 4 ans d’internement pour avoir organisé une tentative de meurtre contre un caïd opposé à son mari. Shell, qui a attiré Fenner dans sa cellule sous le prétexte de coucher avec lui, est en train d’essayer de le tuer avec un tesson de bouteille. Hélène va-t-elle se laisser submerger par son sens du devoir et trahir Nikki ? Shell va-t-elle réussir à tuer Fenner ?