La Ville et ses frontières : De la ségrégation sociale à l’ethnicisation des rapports sociaux PDF

La Ville et ses frontières : De la ségrégation sociale à l’ethnicisation des rapports sociaux PDF, Université de Lyon, ENS de Lyon. Question au programme du CAPES externe et de l’agrégation externe, à partir de la session 2018. Ministère de l’Éducation nationale et de l’ENS de Lyon l’usage des ressources numériques dans la mise en œuvre de la formation initiale et continue des enseignants d’histoire et de géographie.


A travers cet ouvrage, les auteurs tentent de démontrer que la nouveauté aujourd’hui n’est pas tant l’aggravation d’une ségrégation urbaine, entre quartiers bourgeois et quartiers populaires, que la partition sociale de ces derniers. L’affaiblissement des solidarités de classe s’y fait au « bénéfice » de l’exacerbation du racisme et des affrontements « interethniques » sur fond d’insécurité sociale. La mobilisation de l’ethnicité comme mode de gestion des rapports sociaux n’est pas non plus récente, mais aujourd’hui l’usage qui en est fait permet de neutraliser l’affrontement de classes.

Important : les ressources proposées sont indicatives et ne prétendent pas à l’exhaustivité. Vous pouvez nous faire part de vos suggestions : contactez-nous. La question de géographie des territoires mise au concours du CAPES externe d’Histoire Géographie et de l’agrégation externe de géographie à partir de la session 2018 est consacrée aux environnements, aux sociétés et aux territoires du Sahel et du Sahara jusqu’à la Méditerranée. Cette étude transversale est plus à même de donner la mesure des logiques d’intégration et de fragmentation qui sont actuellement à l’œuvre dans la région.

La cohésion de ces territoires s’observe notamment dans les flux, commerciaux ou migratoires, qui associent depuis longtemps le Sahel à la Méditerranée et qui ont fait du Sahara un espace d’échange au rayonnement continental voire mondial. La question nécessite d’envisager clairement les critères d’unité et de différenciation des territoires du Sahel et du Sahara à la Méditerranée, à différentes échelles, pour en saisir les recompositions actuelles. L’approche environnementale doit permettre aux candidats de saisir les mécanismes bioclimatiques dans leurs grandes lignes, afin de comprendre les problèmes liés à la sécheresse et au processus de désertification. La transition fluctuante dans le temps et dans l’espace entre le désert et les milieux arides adjacents devra ainsi être travaillée.

Sur le plan économique et social, les dynamiques de développement et d’émergence qui façonnent les territoires du Sahel et du Sahara à la Méditerranée, dans un contexte de mondialisation seront à considérer avec attention. On insistera notamment sur les disparités socio-économiques qui marquent, à différentes échelles, l’ensemble des espaces de la région au programme. En termes de circulations et de déplacements des populations, on s’intéressera plus particulièrement aux mobilités qui sont propres au fonctionnement socio-spatial de la région étudiée, qu’il s’agisse des migrations vers la Méditerranée ou des migrations plus ou moins permanentes vers les villes. Sur le plan culturel, la grande diversité ethnique, linguistique et religieuse est importante à saisir si l’on veut comprendre la complexité des enjeux sociaux et politiques qui structurent ces territoires que ce soit sur le plan interne ou externe. Enfin, une connaissance fine des héritages historiques sera utile pour bien comprendre de quelle façon un espace auparavant structuré autour des échanges sahariens a été morcelé par des logiques d’appropriation coloniale dont les frontières actuelles sont instables et parfois contestées. Si le texte d’accompagnement ne fournit aucune limite précise concernant l’espace étudié, choisir des sources impose de réfléchir à l’aire d’étude retenue et donc de définir les États dont on peut penser qu’ils sont couverts totalement ou en partie par la question.