Lamenti pour Antonia PDF

Natalie Dessay, le 31 juillet 2008. Natalie Dessay est une cantatrice française, née à Lyon le 19 lamenti pour Antonia PDF 1965.


Certaines des personnes qui l’entendent lui conseillent de prendre des cours de chant. Elle étudie alors au Conservatoire de Bordeaux avec le comédien Gérard Laurent. En 1989, elle est deuxième prix du concours Les Voix nouvelles parrainé par France Télécom. L’Opéra de Paris lui ouvre les portes de son École d’art lyrique où elle chante Élisa dans Il re pastore de Mozart. En avril et mai 1992, au côté de José van Dam, elle chante le rôle d’Olympia à l’Opéra Bastille dans la production signée Roman Polanski des Contes d’Hoffmann. En 1993, au sein de la troupe de l’Opéra d’État de Vienne, elle chante Blondchen dans L’Enlèvement au sérail de Mozart.

Elle remplace ensuite dans Olympia Cheryl Studer qui devait incarner les trois rôles féminins des Contes d’Hoffmann. Richard Strauss et la presse en vain de chanter le rôle-titre de Lulu, l’œuvre inachevée d’Alban Berg. Au mois d’octobre 1994, Dessay fait ses débuts au Metropolitan Opera de New York dans le rôle de Fiakermilli d’Arabella de Strauss. Elle reviendra en septembre 1997 dans le rôle de Zerbinetta d’Ariane à Naxos puis, à nouveau, en février 1998 avec Olympia. En 1995, elle est, pour la première fois Lakmé dans l’opéra éponyme de Léo Delibes à l’Opéra-Comique. Après un détour par le Met en 1998 où elle interprète Les Contes d’Hoffmann et Ariane à Naxos, sous la direction de James Levine, elle fait ses débuts au Festival de Salzbourg dans le rôle de la Reine de la Nuit.

Garnier aux côtés de Renée Fleming et de Susan Graham sous la baguette de William Christie. Elle s’envole pour Vienne pour chanter la Reine de la Nuit au mois de juin 2000, puis à nouveau Olympia dans Les Contes d’Hoffmann au cours de l’été aux Chorégies d’Orange dans la mise en scène de Jérôme Savary. Châtelet, ainsi que sa  dernière  Reine de la Nuit en décembre 2000 au palais Garnier. Au mois de janvier 2001, Dessay chante Lucia di Lammermoor de Donizetti avant d’enchaîner avec La sonnambula de Bellini à Milan avec Juan Diego Florez. En avril 2001, l’artiste est au Capitole de Toulouse pour Hamlet puis du 19 au 28 juin au théâtre du Châtelet. Elle chante en récital à Gênes le 16 septembre 2001, puis interprète pour la toute première fois Konstanze de L’Enlèvement au sérail du 20 octobre au 5 novembre à Genève avant de reprendre le rôle à New York.

Début 2001, Natalie Dessay commence à éprouver des difficultés et doit se faire remplacer pour toutes les représentations de La sonnambula à Vienne et New York. 2001 avec Riccardo Muti ainsi que quelques concerts. Mireille Delunsch pour la création de la nouvelle édition critique de l’œuvre réalisée par le musicologue Jean-Christophe Keck. Au cours de l’été 2003, elle part donner un récital à Santa Fe.