LAROUSSE DES FROMAGES PDF

Je vous avais informé que nous disposions d’un site archives pendant 3 mois, mais j’ai été informé que le délai est passé à 1 mois. Mais rien ne nous empêche de mettre nos messages de côté pour les lire ultérieurement, par conséquent l’LAROUSSE DES FROMAGES PDF n’est pas primordial. Au vu des présentations, j’ai été personnellement agréablement surpris par le degré de technicité et la grande diversité qui nous réunit cette liste.


Aussi j’en profite pour vous soumettre les informations ci-dessus concernant les couples temps-température minimums permettant l’inactivation des amines, de divers germes pathogènes et de leurs spores. Je pense que nous pouvons comparer nos informations afin d’aller vers une précision optimale. Celles du type E sont cependant nettement plus sensibles. A est détruite à la même température en une minute. La thermorésistance est encore beaucoup plus levée dans les aliments.

L’hémolysine des souches pathogènes est thermostable et n’est pas activée en présence de lécithine d’où son nom d’hémolysine thermostable directe. Je suis a la recherche de courbes de refroidissement ou de rechauffage pour differents types d’aliments. Par exemple, combien faut-il de temps a une piece de viande dont la temperature interne est de 70 oC, pour atteindre 21 oC? Si quelqu’un possede ce genre d’information, je serais tres heureuse de la recevoir. Je suis a la recherche des principaux couples temps temperatures pratiques en cuisine de collectivite. Existe-t-il un document de reference qui indiquerait la temperature minimale a coeur pour considerer qu’une piece est cuite mais aussi qu’elle est  » bacteriologiquement saine « . Ceci d’une facon generale pour les viandes de boucherie et tout autre produit alimentaire sensible.