Le Cerveau vu par la télévision PDF

Le Wi-Fi dangereux pour la santé ? Les freephones, unik, twin et autres téléphones VoIP seraient-le Cerveau vu par la télévision PDF dangereux pour notre santé ?


Que le cerveau soit devenu une star de la télé est une bonne chose pour la science et pour chacun d’entre nous qui faisons l’audimat car il s’agit de l’organe de notre rationalité. Que les neuroscientifiques passent à la télé est une bonne chose aussi. Mais le tout ne peut être facteur de progrès social et culturel qu’à la condition d’une action concertée, lucide et réfléchie entre savants et journalistes, où les logiques de la science et de la télévision se combinent et – comme dans un couple – s’accordent des compromis acceptables. Par son métadiscours (discours sur le discours télévisuel) à propos du cerveau, ce livre devrait y contribuer efficacement. II montre par exemple très bien comment un montage de télévision, parce qu’il répond à des exigences de narration et de composition visuelle spécifiques, peut parfaitement décomposer ce qui avait une unité au sein du laboratoire ou donner l’apparence d’une cohésion à ce qui n’aurait aucun sens pour un scientifique. Comment, dès lors, concilier information et vérité ? Au-delà de l’exemple du cerveau, ce livre est aussi une réflexion générale sur la rationalité contemporaine telle qu’elle s’incarne dans le complexe  » sciences-médias-société « , à l’interface de la sociologie et de l’épistémologie appliquée

Les études faites jusqu’à présent ne permettent pas de connaître les effets à long terme. Mais est-il sérieux de comparer le GSM à plusieurs watts et le Wi-Fi à quelques milliwatts ? De plus, les stations de diffusion de radio et de télévision fonctionnent depuis au moins 50 ans sans qu’on ait constaté d’effets indésirables sur la santé. L’argument que les ondes du Wi-Fi utilisent la même fréquence que les micro-ondes n’indique rien d’effrayant.

Le micro-onde a une puissance 10 000 fois supérieure à un réseau Wi-Fi ! De plus, le micro-onde est une véritable cage de faraday, empêchant les ondes de s’échapper de l’intérieur. Le Supélec avait publié en décembre 2006 une étude sur les champs électromagnétiques générés par l’équipement Wi-Fi dans la bande 2,4 GHz en indiquant que les limites sont loins d’être atteints. Wi-Fi ne présente aucun risque de santé.